• Post on Facebook
  • Twitter
  • pdf
  • نسخة للطباعة
  • save
الأكثر شعبية

L’âge de puberté féminine

|   |   عدد القراءات : 42
حجم الخط: Decrease font Enlarge font
L’âge de puberté féminine

L’âge de puberté féminine

 

Au Nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

 

Son Eminence le Référent Religieux Cheikh Mohammad al-Yacoubi

Que la paix soit sur vous ainsi que la Miséricorde de Dieu et de Ses Bénédictions.

Est-ce qu’il est vrai que vous allez à l’encontre de la majorité des jurisconsultes concernant la question de l’âge de la puberté féminine, et vous dites que c’est à l’âge de 13 ans pas à l’âge de 9 ans (selon le calendrier lunaire).

 

Au Nom d’Allah le Tout-puissant

Que la paix soit sur vous ainsi que la Miséricorde de Dieu et de Ses Bénédictions.

Après avoir analysé minutieusement les récits issus des Imams Infaillibles (que la paix soit sur eux) portant sur ce sujet en mettant certains en corrélation, j’en ai déduit que la puberté féminine ne s’effectue guère religieusement avant l’âge de neuf (9) ans lunaire même si son cycle de menstruation a débuté. En fait, cet âge comporte une probabilité de la puberté de la fille, mais pas un jugement absolu là-dessus. C’est-à-dire, la fille pourrait atteindre l’âge de puberté religieuse à neuf (9) ans lunaires[1] si  elle fait l’objet de modifications physiologiques, psychologiques et comportementales qui mettent en exergue la maturité sexuelle tels que le penchant libidinal au sexe masculin, la pudeur de se mélanger avec les hommes, et le désir libidinal etc.

Et on affirme certainement une telle maturité lorsque ses menstruations ont débuté après avoir eu minimum neuf (9) ans. Cependant, si elle a treize (13) ans et aucun signe de puberté biologique ne figure pas chez elle, on statue sa maturité religieuse, et on n’attend plus.

Tout compte fait, la puberté biologique consiste en un état évident qui ne nécessite pas une définition de la part de législateur religieux, mais ce dernier y participe en mettant des standards, c’est-à-dire mettre des limites par exemple neuf (9) ans c’est l’âge minimal, et treize (13) ans c’est l’âge maximal.

Et les spécialistes disent que l’âge de la puberté et de la maturité libidinale des filles est relatif par rapport aux nombreux facteurs biologiques concernant la croissance de la fille, environnementales en termes du climat du pays dans lequel elle vit, et sociales en termes de conduites et de comportements de la société : une société conservatrice ou libertine etc.

Et j’ai étudié cette question en détail et l’étude est publié dans l’encyclopédie intitulée ‘’Mawsu’atu Fiqh-ul-Khilâf, tome 4, page 190, première édition.

Et j’ai argué, dans ladite étude, que si on prouve que la fille a neuf (9) ans lunaires, et ne faisant l’objet d’aucun signe de puberté biologique, vivant toujours sa vie d’enfance comme le cas de certaines zones froides, est-ce que la tendance populaire (qui juge la maturité religieuse de la fille à partir de neuf ans lunaires) va dire qu’elle n’est pas responsabilisée religieusement ? Et si la réponse est négative c’est une contradiction par rapport à leur tendance, et si la réponse est positive c’est une contradiction par rapport à la réalité et à la coutume qui constitue la référence pour comprendre les significations des mots, y compris la puberté et la maturité.

Toutefois, c’est à noter que l’Islam exhorte à inculquer aux enfants la coutume cultuelle comme la prière, le jeûne et le voile pour le sexe féminin avant l’âge de la maturité religieuse. En effet, l’Imam Ridha (que la paix soit sur lui) est étonné, selon certains récits, d’un père qui prie pas avec son enfant de sept (7) ans.

 

Mohammad al-Yacoubi

22 Chahbân 1441

16 avril 2020

 

 

 



[1] - l’an lunaire est inférieur de celui solaire de onze (11) jours.

Powered by Vivvo CMS v4.7