• Post on Facebook
  • Twitter
  • pdf
  • Version imprimable
  • save
Les plus populaires
« La pensée est un miroir serein, et la considération est un prémonitoire conseiller, et le fait d'éviter ce que tu détestes pour l'autre suffit pour l'éducation de soi-même »
Question concernant l’extension de la période de Ziyarat Arbaeen (visite pieuse au mausolée de l’imam Hussein quarante jours après la date de son martyre).
"Informe-toi [sur la personnalité de l'individu] avant d'être empreint d'amitié" La phase préliminaire d'une relation amicale
"Les arènes où l'on renverse violemment les intelligences se trouvent principalement sous les éclairs des ambitions"
''Ô gens ! Craignez Dieu qui entend vos paroles et connaît vos intentions. Accourez vers la mort qui vous suit si vous le fuyez, vous prend si vous vous arrêtez et se rappelle de vous si vous l'oubliez". La dévotion
"Attention ! Car Dieu t'a protégé comme s'il t'avait pardonné". L'indifférence à l'égard des péchés
"Il arrive souvent qu'on soit séduit à force d'éloges". Le caractère séduisant des éloges
« La générosité est plus compatissante que la clémence ». La générosité
« Ne concentrez pas la plupart de vos œuvres sur vos parents et enfants… » Confiance en Dieu le Tout-puissant
"Nous avons un droit qui doit nous être donné, sinon nous serions pris en croupe même si le voyage de la nuit dure". Le recours aux droits
« Qu'elle est belle l'humilité des riches face aux pauvres pour demander ce qui est à Dieu! …» L'humilité des riches et la fierté des pauvres
« Dans le passé j’avais un frère en Allah, il était exalté, à mes yeux, de la petitesse de ce monde à ses yeux, il était en dehors de l’autorité de son ventre »
« Le mécanisme de la gouvernance, c'est la patience » : La gouvernance
« Quand les choses se brouillent dans l'esprit, elles se terminent comme elle avaient commencé » L'expérience
"Un Ange de Dieu déclame chaque jour : enfantez pour la mort, accumulez pour l'anéantissement et construisez pour la ruine"

« Qu'elle est belle l'humilité des riches face aux pauvres pour demander ce qui est à Dieu! …» L'humilité des riches et la fierté des pauvres

|   |   Temps de lecture : 3
Taille de la police: Decrease font Enlarge font

Le Référent Religieux Cheikh Mohammad al-Yacoubi (que Dieu lui accorde la longévité)

 

Au Nom d’Allah le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

« Qu'elle est belle l'humilité des riches face aux pauvres pour demander ce qui est à Dieu! …»

L'humilité des riches et la fierté des pauvres

« Qu'elle est belle l'humilité des riches face aux pauvres pour demander ce qui est à Dieu! …» Plus belle encore la fierté des pauvres face aux riches d'être confiants en Dieu », dit-il l’Imam Ali (as)

Parmi les phénomènes naturelles en terme de l'organisation sociale, l'existence de deux couches: riche et pauvre. Et pour garder l'équilibre entre les deux malgré les différences apparentes, il faut que les riche fait preuve de l'humilité, et le pauvre garde sa fierté [pour ne pas être l'objet de la soumission à cause de sa pauvreté], et chacun des deux sent l'unité des communs, et la possibilité du changement des états.

 Dans ces conditions, le riche n'aura pas la folie des grandeurs à l'encontre de qui que ce soit dans la mesure où il a peur d'être dans le besoin un jour par rapport à l'aide de quelqu'un, et s'il ne le traitait pas humainement, il risque de recevoir le même traitement, et dans ce cas serait un coup fatal pour lui.

En ce qui concerne le pauvre, il ne décourage pas dans la proportion où il sait qu'il est possible que la chance lui sourirait pour qu'il y ait la possibilité d'améliorer la condition de sa vie de sorte qu'il n'ait pas besoin de se soumettre à la merci du riche autant qu'il ait besoin de faire preuve d'endurance et de constance pour arriver au terme de ses objectifs légalement. Ainsi, il n'aura plus des différences chimériques.                                                                       

Donc, l'appel exhorte à ne pas élargir cette vide, c'est pourquoi la sagesse rappelle le riche que les situations ne sont pas constantes éternellement; en tout moment il est possible que les choses changent négativement. De même que la sagesse promet le pauvre que sa situation pourrait s'améliorer positivement au cas où il aurait la patience, le courage et la détermination de changer les choses, en mettant tous ces éléments en œuvre, tout en ayant la grâce de Dieu le Tout-Puissant.

L'unicité de la vérité :

"Deux prédications contradictoires impliquent l'erreur de l'une d'elles".                                                                

C'est une sagesse qui invite à connaitre l'authentique à travers les paradigmes authentiques, et la vérification des choses en fonction de leurs normes, et de ne pas se soumettre aux apparences puisqu'elles sont tout simplement issues quelque part ou d'une personne. En fait, la vérité est unique, donc si ses aspects sont évidents, il serait possible d'évaluer les hommes conformément à cette évidence, en effet l'Emir des croyants (as) dit sur ce propos: "fais connaitre la vérité tu connaitras ses hommes"[1]. Et en dehors de cela, ne serait que de la confusion en s'impliquant dans des choses dont les conséquences sont méconnues. Donc, il faut de la résolution qui permet de trancher avec une évaluation scientifique de sorte qu'on ne prend que ce qui est conforme avec la raison, et le reste on le met dans la corbeille des obsolètes. Et cette sagesse est utile dans le cadre de l'orientation de la communauté vers le droit chemin, et de ne pas perdre le temps en avançant des arguments erronés, puisque cela consiste en l'aberration et la dissimulation à l'endroit de la vérité, et une telle pratique se distingue des conséquences néfastes, malgré les efforts considérables qu'elle nécessite, ne génère aucun fruit.

Contrairement si les efforts ont été fournis conformément aux notions du Saint Coran qui reflètent les qualités du Grand Prophète (sawas) et Sa Sainte Famille Purifiée (as), vu qu'ils ne se séparent jamais après avoir symbolisé la vérité absolue, Dieu le Tout-Puissant dit dans le Saint Coran: "Tel est Allah, votre Seigneur. Au-delà de la vérité qu'y a-t-il donc sinon l'égarement? Comment alors pouvez-vous, vous détournez?".

En réalité, nous sommes dans le besoin de rappeler cette sagesse pour de ne pas sombrer dans la tromperie de certaines pensées qui prônent des lignes intellectuelles qui ne se cadrent avec les normes. Ainsi que, cette sagesse nous permet de préserver notre patrimoine, de s'attacher à notre origine, et d'évider de suivre l'exemple des égarés et des aberrants après avoir vu les puissances mondiales et d'autres s'impliques dans la volonté de destruction l'édifice du palais de la croyance à travers des gens qui se dirigent où le vent les emmène, et ne sont pas illustrés par la lumière du savoir, encore moins se basant sur une base solide.

Alors, pour triompher ce combat, il faut œuvrer pour que la raison prend le dessus, en se mettant à l'abri de l'emprise des influences de l'argent, du prestige, de la colère et d'autres, sinon toutes les actions seraient vouées à l'échec.

La faveur de l'intelligence :

"Dieu ne donne l'intelligence à l'homme que pour le sauver un jour du malheur".                                                 

Cette sagesse appelle à l'usage utile de l'intelligence du fait qu'elle est un don de Dieu le Tout-puissant à l'avantage de l'être humain. Donc, ce dernier doit faire preuve de bon usage à l'égard de ce don divin pour assurer sa réussite, en évitant toute omission à son endroit pour ne pas sombrer dans l'aberration, puisque le Tout-puissant a mis à sa disposition cet appareil interne pour qu'il puisse distinguer le bien du mal, étant conscient de la différence entre les deux. Mais, au cas où l'être humain ne ferait pas un bon usage de cette grâce, il serait davantage la proie des erreurs, et ceci entraine, parfois, un mauvais sort. Cependant, l'être humain ne pas capituler, par contre il doit tirer des leçons de ces erreurs pour qu'elles ne se répètent pas, ce qui veut dire que l'usage de sa raison lui présente l'opportunité de la réussite.

Et ceci se reflète clairement sur la conduite de l'individu avec soi-même, avec son Seigneur et avec sa société lorsqu'il déroge pas les lois. De même que celui qui désobéit à son Seigneur qui a mis à sa disposition des faveurs incalculables, mais l'ingratitude caractérise ses actions envers son Seigneur puisqu'il a gelé sa raison, c'est pourquoi la règle issue de la raison (l'obligation de reconnaissance à l'endroit du bienfaiteur) est inaperçue chez lui. Et cette contravention à l'égard du jugement de la raison appuyée par tout le monde est issue de deux choses, soit la légitimité de l'autorité qui impose les individus de respecter ses décisions régies par les paradigmes de la raison, fait l'objet de doute, soit il a plus complet dédain pour la raison, et ceci est pire que le précédent. Ce qui fait que les gens qui traitent les lois religieuses avec dédain sont dépourvus de la raison, de même que ceux qui dérogent les lois dans le cadre du droit positif vu qu'une telle attitude montre leur rébellion et leur manque de respect à l'endroit de ces lois; et cette conduite les ferme dans le cercle de ceux qui mérite la punition. Car, toutes les conditions sont réunies pour qu'ils respectent les lois, néanmoins ils préfèrent de fonctionner autrement.                                  

Et le droit positif basé sur des normes et des fondements logique et humains est digne de respect au même titre, en terme de mise application, que celui distingué d'un caractère céleste. Toutefois, on ne peut pas les comparer dans la mesure où le droit divin est caractérisé de sagesse de façon absolue, à la différence du droit positif, puisque celui-ci est exposé à des erreurs du fait que la source, qui est l'homme, c'est quasi impossible de se débarrasser de ses passions dans tout ce qu'il fait, et souvent ses pansions influencent négativement ses décisions… Dieu le Tout-puissant dit dans le Saint Coran: "S'il provenait d'un autre qu'Allah, ils y trouveraient certes maintes contradictions!", (04:82).                                  

Et également, nous pouvons déduire de cette sagesse une bonne annonce en faveur des pécheurs qu'il y a une seconde chance de réparation et de correction des erreurs à travers le repentir et la demande de pardon à Seigneur le Tout-puissant. De plus, le fait d'être reconnaissant envers le Seigneur le Tout-puissant entraine la stabilité du cœur grâce à Sa Miséricorde. Donc, il n'y a pas une raison de se décourager qui conduit, parfois, au suicide et à certains états de rébellion qui reflètent le sentiment d'être couple et la peur de faire face aux aléas de la vie, en conséquence il persiste davantage dans la désobéissance…

Les leçons de vie :

"Qu'elles sont nombreuses les leçons à tirer, et pourtant peu de gens en profitent".                                       

Il y a pas mal de questions et de scènes dans la vie de l'être humain qui pourraient lui servir des leçons s'il savait en profiter, mais il les néglige, ce qui entraine le regret et la désolation, étant donné qu'il devait interagit avec les évènements en termes d'analyse pour en tirer des profits. Puisque, ces questions et ces scènes consistent en un instrument d'alerte, alors ils ne doivent pas être l'objet de l'indifférence afin de ne pas sombrer dans l'impasse. Mais, le sage certainement prend en considération pour de ne pas tomber dans le cul-de-sac.                                          

Donc, l'appel porte sur le fait de ne pas dissiper l'opportunité de la réforme et du changement requis par l'intérêt général. Alors, c'est mieux que l'être humain ne compte pas le nombre des évènements autant qu'il fournisse des efforts pour que ce qui s'est passé avec autrui, en termes de difficultés, d'échec et de punition, ne se passera pas avec lui pour que ses actions ne soient pas caractérisées de l'enfantillage après avoir su que la raison demande de prendre toute les précautions nécessaires pour se mettre à l'abri des dangers.                                           

En fait, le foisonnement des évènements et le manque de considération envers ces évènements se manifestent sur différents niveaux de la vie de l'être humain. Entre autres, il se promène dans le pays, voit les traces des anciens dans leurs musées, visitant leurs endroits privés qui étaient interdits au grand public, mais aujourd'hui il s'y balade tranquillement sans surveillance ! Aussi, ce que les médias relatent quotidiennement, ce qui interpelle la raison et la révision des comptes. De même qu'il se sépare quotidiennement, à jamais, des personnes qui étaient ensemble avec lui, puis il a appris leur décès, ou bien il a vu leurs cadavres inertes.

Comme il voit également des pauvres deviennent riches, ainsi que le contraire, de même que des opprimés et des gouvernés deviennent gouvernants et dominants, et également il voit l'alternance entre l'amitié et l'inimitié, et d'autres. Maintenant, pourquoi ne prend-t-il pas compte ces alertes pour ne pas accabler par abus de pouvoir et ne pas tomber également dans la même erreur qu'autrui suivie des regrets au jour où les regrets ne serviront rien.

L'Imam Ali (as) accorde une importance majeure à l'être humain pour qu'il soit apte à répondre aux questions dont il lit dans son livre issu, la majeure partie, de son inconscience à l'endroit des évènements qui se passent quotidiennement autour de lui qui consistent en une alerte de bonne heure, mais il n'en profite pas, ce qui le met dans l'emprise de réductions et des audites. Alors que l'autocritique à la fin de la journée pourraient l'aider de réviser ses comptes pour pouvoir réparer ses erreurs, en prenant la décision de lire les signes et les alertes minutieusement. En effet, les preuves de Dieu le Tout-puissant sur Ses serviteurs sont incalculables, le monde est pétri de preuves qui servent d'améliorer les situations.

Le sommeil :

"C'est le sommeil qui démolit les volontés". L'appel porte sur l'organisation de l'emploi du temps pour que le sommeil ne soit pas un obstacle de réaliser les objectifs, tout en ayant la possibilité de le limiter. Donc, l'être humain doit continuer son action tant qu'il en a la force. Puisque, l'excès de sommeil par nonchalance laisse un impact négatif sur l'envergure de la performance, et ceci nuit le niveau du développement de la nation. C'est la raison pour laquelle l'Emir des croyants met en exergue cette réalité pour que l'être humain s'en tire à bon compte, ce qui le permet de réaliser ses objectifs.                                         

Cependant, cela ne veut pas dire la réduction de l'importance du sommeil chez l'être humain, voire il est au même titre d'importance chez les autres animaux, vu qu'il est un état de repos des membres et des nerfs pour préparer le jour suivant. Donc, la sagesse éveille l'être humain de prendre conscience la nécessité d'un équilibre entre la tâche importante et le sommeil important, et ce qui servit de limiter les heures de sommeil, en se réveillant tôt, en raison de ses vertus sanitaires et économiques en faveurs des individus et de la société.

Même le système des services militaires adopte cette habitude: se réveiller de bonne heure conformément à l'effort fourni. Et aussi, cette habitude fortifie la force de volonté et détermination chez l'être humain.                                                                         

Le bonheur et le malheur :

"Un bien qui entraine l'Enfer n'est pas un bien. Un mal suivi du Paradis n'est pas un mal. Tout bonheur en dehors du Paradis est méprisable et tout malheur en dehors de l'Enfer est un bien être".

La sagesse indique que la ligne de séparation entre nos bonnes actions et les mauvaises s'agit du résultat de l'action, si cette dernière mène au Paradis elle est bonne et un bien-être même s'il y a des difficultés et souffrances. Mais, si le résultat mène à l'Enfer, quelle que soit l'apparence de cette action, en terme de beauté, d'élégance et de gaité, l'action reste toujours un mal. Donc, il faut savoir les effets de l'action et de parole, en tenant leurs conséquences pour ne pas regretter inutilement au Jour du Jugement, en effet Dieu le Tout-Puissant dit dans le Saint Coran: "Avant qu'une âme ne dise: malheur à moi pour mes manquements envers Allah, car j'ai été certes, parmi les railleurs", (39:56).                                           

"Cela parce que vous preniez en raillerie les versets d'Allah et que la vie d'ici-bas vous trompait. Ce jour-là on ne les en fera pas sortir et on ne les excusera pas non plus", (45:35).

"Mais quant à ceux qui craignent leur Seigneur, ils auront des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement, un lieu d'accueil de la part d'Allah. Et ce qu'il y a auprès d'Allah est meilleur, pour les pieux", (03:98).                                                                  

"Ceux donc qui ont émigré, qui ont été expulsés de leurs demeures, qui ont été persécutés dans Mon chemin, qui ont combattu, qui ont été tués, Je tiendrai certes pour expiées leurs mauvaises actions, et les ferai entrer dans les Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, comme récompense de la part d'Allah. Quant à Allah c'est auprès de Lui qu'est la plus belle récompense", (03:195).                             

Le fait de mettre en œuvre cette sagesse participe à la réduction du phénomène de vantardise portant sur l'argent, un poste, des enfants ou d'autres parmi ce qui fait la fierté de certains gens. Et également la sagesse est utile dans le cadre de la stimulation le groupe des croyants pour continuer le chemin même s'il y a des difficultés attendu que ceci révèle la nature de ce monde ici-bas, c'est une sphère de responsabilité, ou une salle d'examen, donc son existence ne fait pas l'objet d'éternité vu qu'il est une station provisoire pour se préparer la vie future, en effet le Tout-Puissant dit dans le Saint Coran: "Et arrêtez-les: car ils doivent être interrogés", (37:24).                                     

"Le jour où cela arrivera, nulle âme ne parlera qu'avec Sa permission (Celle d'Allah). Il y aura des damnés et des heureux* Ceux qui sont damnés seront dans le Feu où ils ont des soupirs et des sanglots", (11:105-106).             

"Et quant aux bienheureux, ils seront dans Paradis, pour y demeurer éternellement tant que dureront les cieux et la terre – à moins que ton Seigneur n'en décide autrement- c'est là un don qui n'est jamais interrompu", (11:108).

C'est le jour de l'annonce des résultats, le Jour du Jugement, le Jour où l'être humain sait l'envergure de sa force ou de sa faiblesse.

 

La vérité :

"Je n'ai jamais douté de la vérité dès qu'elle m'est apparue". Cette sagesse nous rappelle que l'être humain doit symboliser cette parole de Dieu le Tout-Puissant: " Au-delà de la vérité qu'y a-t-il donc sinon l'égarement? Comment alors pouvez-vous, vous détournez ?", (10:32), pour de ne pas se soumettre à la merci des passions et des idées qui constituent un état d'assombrissement médiatique à l'encontre de la réalité dont l'être humain doit savoir, c'est-à-dire s'attacher à la vérité dans l'ensemble de ses aspects et s'enrichir de ses données.

En réalité, le brouillage de la vérité, qui trouble la vision de l'individu et déroute la société, est plus fort que lui s'il ne s'arme pas des bases constantes qui ne font pas l'objet de doute, même s'il y a des tentatives de duperie et d'imposture autour de lui pour affaiblir sa croyance, telles que les propagandes qui prennent la forme d'une recherche scientifique ou discussion au service de la connaissance, alors que la voie de la vérité est plus proche et plus faciles que ces croisements intellectuels dans la mesure où elle symbolise le jalon de la guidance pour les serviteurs, alors comment peut-on s'imaginer sa disparition?! Sinon, il y aurait un manquement pour établir la preuve ainsi que pour guider le désemparant.

Et une telle chose soit elle est issue de l'incapacité, ou de l'omission et de la négligence, et les deux ne se cadrent pas avec la Sagesse du Tout-puissant et l'envergure de Sa Puissance à l'égard des choses. De plus, une telle chose n'est pas en conformité avec l'infaillibilité missionnaire pour la guidance. Ce qui nous montre que le ralentissement à l'endroit de la vérité, ou la déclination de responsabilité de la respecter, de ses différents niveaux, consiste à prendre un chemin qui va à l'encontre de la droiture et à sombrer dans l'aberration. Et ceci est une très grande perte ici-bas et dans l'au-delà, même s'il nage dans l'aisance mondaine, mais son cas comme celui du malade dont il lui manque le goût des plaisirs corporels contrairement à ceux qui jouissent de bonne santé.

Et également comme celui qui voyage perpétuellement, il lui manque la stabilité psychologique et corporelle, et ce qui laisse des impacts sur sa vie d'une manière générale, à la différence d'autrui. En ce qui touche sa perte dans l'au-delà, c'est qu'il s'y dirige sans aucune assurance, ni connaissance portant sur son sort, par contre il est empreint de crainte et de peur à cause du châtiment, et nous en trouvons l'illustration dans le Saint Coran:  "Le jour où chaque âme se trouvera confrontée avec ce qu'elle aura fait de bien et ce qu'elle aura fait de mal; elle souhaitera qu'il ait entre elle et ce mal une longue distance! Allah vous met en garde à l'égard de Lui-même. Allah est compatissant envers [Ses] serviteurs", (03:30).                                  

En fait, la raison confirme l'obligation d'adopter la vérité étant donné que la contravention entraine la nuisance ; et les avertissements portant sur la contravention est un langage connu, même les enfants et les attardés mentaux connaissent ce langage. Ce qui montre qu'il est nécessaire de s'attacher à la vérité au niveau de la croyance aussi bien que de la pratique sans distinction par rapport aux niveaux de son application ni à l'heure de sa mise en œuvre ; dans la proportion où le devoir d'en croire et mettre en application est intemporel. C'est le cas des judicieux, ils s'attachent à la vérité, et n'en doutent pas quelles que soient les circonstances. Et ceci révèle la force de la volonté de continuer l'excursion, et de ne pas renoncer le parachèvement de ce qu'ils ont déjà commencé ? Sinon pourquoi commencer une chose dont on a pas l'intention ou la volonté de la terminer ?! C'est pourquoi, la volonté doit être plus forte que les obstacles pour qu'il soit couronné de succès.

Et les jeunes sont les priorités d'adopter cette sagesse en la mettant en pratique du fait qu'ils font face à des pressions et des défis qui requièrent de prendre la voie de la perfection caractérisée d'une conduite régie par l'éthique. Sinon, ils seraient une proie facile à avaler.

C'est la raison pour laquelle c'est une obligation de les aider et les mettre à l'abri de toute corruption, et ceci implique la responsabilité de la société, en commençant par la famille qui est le noyau de la société. Et cette responsabilité devrait être traduite par l'éducation et la sensibilisation conformément aux normes et aux paradigmes avérés à l'avantage des jeunes, tout en mettant à leur disposition une opportunité de recherche prolifique afin de ne pas dissiper le temps et l'effort. "Seigneur! Ne laisse pas dévier nos cœurs après que Tu nous aies guidés; et accorde-nous Ta Miséricorde. C'est Toi, certes, le Grand Donneur!", (03:08).

L'économie :

"Celui qui économise ne s'endette pas". L'appel porte sur l'organisation de la méthode des dépenses financières pour réaliser un équilibre entre le revenu et la dépense. Sinon, l'être humain sombrerait dans l'impasse, et serait endetté jusqu'au cou, sa famille en serait lésée, et ses proches et ses amis se débarrasserait de lui, alors qu'il ait de la possibilité d'éviter une telle situation par le biais de la gestion, c'est-à-dire entre les deux extrémités: l'avarice et la cupidité. En fait, c'est une opération de coordination entre le revenu et le niveau des dépenses, à la différence de l'avarice qui cherche des faux-fuyants pour garder son argent par peur de dépense. C'est pourquoi, ceci s'agit d'un défaut chez l'auteur.

Mais, en ce qui concerne l'économie dans le cadre des dépenses conformément aux priorités c'est une perfection chez l'auteur dans la mesure où il s'agit de bonne évaluation de sa situation financière, tout en espérant d'améliorer les choses.                                         

Il est tellement important de rappeler cette sagesse, en raison de ses valeurs spirituelles et matérielles. Ce qui fait que c'est une nécessité de l'adopter pour se situer entre les deux extrémités; ni de gaspillage encore mois d'avarice. Il y a certains gens qui mettent les complémentarités au-dessus des priorités, ce qui entraine de nombreux problèmes au niveau des besoins en demandant l'augmentation des salaires et des avantages, ou bien au niveau de la famille sous des disputes conjugales issues de problèmes financiers, ce qui conduit à de nombreuses crises.

Et une telle situation n'aurait pas eu lieu si l'être humain appliquait cette sagesse qui stimule l'endurance et la patience pour réaliser les objectifs, en évitant la précipitation qui permet le moins important prend le dessus sur le plus important, ce qui le met dans l'emprise des lois et des normes, comme celui qui ne respectent pas les engagements conjugaux, et finira d'être imposé des décisions juridiques contraignantes. Et également comme celui qui ne sait pas le sens de la priorité à cause de ses désirs personnels, et se trouve dans une situation précaire qui pourrait être évitée.                                                      

En réalité, cette sagesse se distingue d'un rôle de réformateur qui prend le dessus sur les procédures judiciaires et sociales malgré leur importance, dans la proportion où elle essaye de convaincre l'individu de ne pas tomber dans l'impasse, tout en mettant en évidence les inconvénients, et désirant de le maintenir sur son chemin de perfection à travers les bonnes qualités. Contrairement aux autres procédures qui ne sont que des recommandations exécutoires.

 



[1]- Wassâ'il-ul-Chii'a, 18/98, chapitre 11, numéro hadith 32. Fayd Al-Qadiir, 4/23, numéro hadith 4409.