• Post on Facebook
  • Twitter
  • pdf
  • Version imprimable
  • save
Les plus populaires
Le Référent Religieux al-Yacoubi : les malheurs de l’Achoura se renouvellent à travers de la tragédie du rite de Tuwayrîj
"Ainsi [Nous avons agi] pour écarter de lui le mal et la turpitude": Une leçon de la chasteté de Yusuf (Joseph) que la paix soit sur lui
La Disparition des Aspects de la Théorie Islamique et la Fonte de la Communauté: La Position de l'Imam Hussein (que la paix soit sur lui)
La position de l'Imam Hussein (que la paix soit sur lui) face au complot de Mu'âwiya: Sa position (que la paix soit sur lui) au niveau de la théorie:
"Et ne vous disputez pas, sinon vous fléchirez et perdrez votre force": la dispute conduit à l'échec
Les méthodes d'acquisition de la moralité de défaite: Première méthode: l'annonce des slogans en conformité à la moralité de défaite:
La planification de l'Imam Hussein pour changer la moralité de défaite
"Si vous faites triompher (la cause d') Allah, Il vous fera triompher et raffermira vos pas"
"Ils ne sont en vérité comparables qu'à des bestiaux, ou plutôt, ils sont plus égarés encore du sentier": l'exemple de la légalisation de l'homosexualité
En vérité, Allah ne modifie point l'état d'un peuple, tant que les [individus qui le composent] ne modifient pas ce qu'est en eux-mêmes
"Qu'ils pardonnent et absolvent. N'aimez-vous pas qu'Allah vous pardonne?"
Et prescrits pour nous le bien ici-bas ainsi que dans l'au-delà. Nous voilà revenus vers Toi : l'intercession auprès des bonnes actions pour l'exaucement de l'invocation
La transformation de la moralité de défaite en la moralité de volonté
La quarantaine du soulagement …… de Achoura à Arbaeen.

Puis après la force, Il vous réduit à la faiblesse et à la vieillesse: saisis-toi l'opportunité de ta jeunesse

|   |   Temps de lecture : 95
Taille de la police: Decrease font Enlarge font
Puis après la force, Il vous réduit à la faiblesse et à la vieillesse: saisis-toi l'opportunité de ta jeunesse

Puis après la force, Il vous réduit à la faiblesse et à la vieillesse: saisis-toi l'opportunité de ta jeunesse

 

Au Nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

"Puis après la force, Il vous réduit à la faiblesse et à la vieillesse"

(30:54)

Saisis-toi l'opportunité de ta jeunesse[1]

Profite-toi de cinq:

Conseil du Prophète (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée) à Abu Zar Al-Ghifârî est un message grandiose pour les générations qui doit fait l'objet de révision pour en tirer des profits continuellement, y compris "Ô Abu zar… profite-toi de cinq [choses] avant que cinq [choses se produisent]: ta jeunesse avant que tu sois vieilli, ta bonne santé avant que tu sois malade, ta richesse avant que tu sois pauvre, ton temps libre avant que tu sois occupé, ta vie avant ta mort"[2].

Ce conseil s'adresse, au premier plan, aux jeunes, dans la mesure où ils jouissent mieux que d'autres de ces cinq faveurs: sont des jeunes, en bonne santé, forte corpulence non affaiblie par le temps, ayant souvent de temps libre, dépourvus de responsabilité, ni occupés des chagrins de la vie, étant riches souvent du fait qu'ils sont pris en charge par leur parents, et non pas chargés des dépenses.

 

Pour que les jeunes prennent en conscience les éléments de leur force:

Les jeunes ont l'obligation de prendre en considération les faveurs que Dieu le Tout-puissant a mises à leur disposition dans le but de les investir d'une manière rentable, c’est-à-dire dans l'obéissance à Dieu le Tout-puissant, construction de leur vie de façon profitable à leur avantage et de la société, et éviter de gaspiller les énergies en les dépensant dans la futilité voire même dans la débauche et la criminalité, que Dieu nous en préserve. Comme souvent les jeunes répètent: j'aimerais bâtir mon avenir, me former, matériellement ayant une vie luxueuse, épouse, enfants, et source de revenue etc. ce qui est en fait leur droit, et la Charia en exhorte, sauf qu'aussi ils doivent prendre en compte l'aspect spirituel pour bâtir un avenir spirituel pour assurer le bonheur et le salut dans la vie mondaine aussi bien que dans celle de l'Au-delà, parce que la construction à l'étape de la jeunesse est plus solide et forte.

 

Les éléments de la force chez la jeunesse:

L'importance accordé à la jeunesse ne s'appuie pas sur la gratuité, par contre il y a bel et bien plus d'éléments de la réussite et de la perfection chez le jeune que chez l'autre:

1- la force de la détermination: on constate que beaucoup de jeunes nagent dans des aventures dangereuses voire même suicidaires, commettant des idioties en raison de conviction et de détermination qui les poussent à exécuter leur projet; dans ce cas il est en mesure de se rebeller contre toute lois et coutumes établies. C'est la raison pour laquelle cette forte détermination doit être investie dans des domaines profitables et fructueux.

2- la pureté de nature: le fait qu'ils sont sortis à peine de l'étape de l'innocence enfantine, ayant page quasi vierge, des cœurs immaculés à l'instar de miroir net non terni, leur inculcation de bonne éducation et des connaissances utiles se faite vite et constamment. On rapporte de l'Emir des croyants (que la paix soit sur lui) il dit: "Le cœur de l'enfant c'est à l'instar d'une terre vide, accepte tout ce qui y est jeté"[3]. On rapporte de Ismaïl Ibn Abdou Al-Khâliq dans le livre de Kâfî, il dit: "J'ai entendu Abou Abdallah (que la paix soit sur lui) dire à Abou Jahfar Al-Ahwal, en ma présence: t'es de Basra? Il dit: oui! Il dit: comment vois-tu l'adhésion des gens à cette chose? Il dit: par Dieu! Ils ne sont pas nombreux! Ils y adhèrent, mais peu nombreux. Il dit (que la paix soit sur lui): Travaillez sur les jeunes, car sont plus rapides envers le bien quelconque"[4].  

Mais à travers le temps, leurs intellects et cœurs se polluent par les erreurs et les péchés comme l'invocation de l'Imam Sajjad (que la paix soit sur lui): "Oh malheur à moi! A chaque fois que je suis avancé en âge, mes péchés foisonnent"[5]. Et entrefaites, serait difficile de les purifier pour qu'ils retrouvent leur propre pureté immaculée.

3- la santé corporelle et intellectuelle: "C'est Lui qui vous a créés de terre, puis d'une goutte sperme, puis d'une adhérence puis Il vous fait sortir petit enfant pour qu'ensuite vous atteigniez votre maturité", (40:67). C'est un apport gigantesque qui lui donne coup de pouce pour la quête de la satisfaction des exigences de la vie, apprenant des sciences utiles. Cependant cette force s'affaiblit à travers le temps, "Allah, c'est qui vous a créés faibles; puis après la faiblesse, Il vous donne la force; puis après la force, Il vous réduit à la faiblesse et à la vieillesse: Il crée ce qu'Il veut et c'est Lui l'Omniscient, l'Omnipotent", (30:54). Et il atteint une certaine étape ne peut plus accomplir correctement ses obligations, ni le jeûne, la Salat en assis, incapable de faire le Pèlerinage, ni rendre visite pieusement les Imams Infaillibles (que les Prières de Dieu soient sur eux), ni lire le Saint Coran ainsi de suite "A quiconque Nous accordons une longue vie, Nous faisons baisser sa forme. Ne comprendront-ils pas?", (36:68).

 

Que veut dire se profiter de la jeunesse:  

Se profiter de la jeunesse veut dire de tirer profit de ces éléments ensembles pour construire une vie croyante et tranquille sur le chemin de la quête de Satisfaction de Dieu le Tout-puissant, et de l'évitement de Son Courroux. On rapporte du Saint Prophète (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée), il dit: "La créature la plus aimée auprès de Dieu, le Glorieux et le Majestueux,  s'agit d'un jeune à fleur d'âge en belle figure, et il  consacre sa jeunesse et sa beauté à Dieu et Son obéissance, celui-là fait la Fierté de Très-Miséricordieux  et de Ses Anges, Il [le Tout-puissant] dit: c'est Mon véritable serviteur"[6]. On rapporte de lui (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée) un autre hadith, il dit: "Sept sont ceux qui se trouvent dans l'Ombre du Trône de Dieu le Glorieux et le Majestueux le jour où aucun l'ombre n'est au rendez-vous hormis le Sien: un Imam impartial, un jeune qui a grandi dans l'obéissance de Dieu, le Glorieux, et le Majestueux"[7].

Et ceci requiert d'accorder une importance majeure à la lecture des livres, de se cultive davantage des connaissances et des sciences qui construisent la personnalité de l'homme, encadrent ses pensées, et le mettent à l'abri de l'aberrance, de la perdition, de la corruption et la suspicion. Et la lecture vous servez beaucoup.

 

Carnet de note:

J'ai toujours recommandé aux jeunes d'avoir un carnet de not à main et y inscrire les hadiths de l'Ahl-ul-Bayt (que les Prières de Dieu soient sur eux) parlant de l'éthique, ainsi que les paroles des sages qui vous servent de leçon dans votre vie, et s'efforcer de lire des livres utiles, quêter des connaissances religieuses et morales. On rapporte de l'Imam Sadiq (que la paix soit sur lui), il dit: "Je ne veux pas voir un jeune parmi vous que dans deux situations: soit savant, soit étudiant, sinon il serait négligent, et la négligence conduit à la déperdition, et la déperdition provoque le péché, et le péché le mène au Feu; je jure par Celui qui a envoyé Mohammad (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée)[8].

Il se peut qu'un petit mot vous influente positivement en changeant votre vie pour un avenir meilleur, comme le cas de Bichr, le marchant aux pieds nus, l'adorateur et l'ascète qui fait la fierté des gnostiques.

 En fait, Bichr fut un soulard, débauché d'un mauvais entourage. Et il fut un jour tandis que sa servante transporta les ordures en dehors de la maison, l'Imam Al-Kazim (que la paix soit sur lui) y passa et vit une belle maison émettant des voix musicales, et emplie de débauches; et il interrogea la servante sur le propriétaire de la maison? Elle dit: à mon maitre, Bichr. L'Imam (que la paix soit sur lui) dit: est-ce ton maître [un homme] libre ou esclave? La servante fut étonnante de la question du fait de l'évidence qui montre que son maître est un homme libre. Et répondit: bien sûr, mon maître est un homme libre! L'Imam (que la paix soit sur lui) dit: t'as raison, s'il était esclave, aurait eu  de la pudeur à l'endroit de son Maître.

 Et la servante, à son retour, il lui demanda la raison de son retard: et elle lui expliqua ce qui s'est passé. Et il lui dit: décris-le-moi. Elle décrit l'Imam (que la paix soit sur lui) à son maître, et Bichr cria, en ivresse, subitement, et dit c'est mon Maître et Seigneur Moussa Ibn Jahfar. Et il comprit le sens du message que si Bichr sentait le sens de la servitude à l'égard de son Seigneur qui l'a comblé de faveurs incalculables et innombrables, il aurait eu de la pudeur, et n'aurait pas commis ces péchés et débauches. Et il sortit brusquement cherchant l'Imam (que la paix soit sur lui), et une fois l'avoir trouvé, il s'agenouilla entre ses mains, donnant des baisers à ses pieds, implorant le pardon de Dieu le Tout-puissant, et se repentant. Et sa repentance fut sincère, ce qui lui permit d'avoir échelonné les grades de la perfection par la bénédiction d'une parole sincère de la part du serviteur vertueux, et comme sont nombreuses ces paroles dans les livres, alors allez les extraire et en tirer de profits.

Et quiconque passe sa jeunesse dans la distraction et futilité, il regrettera et touchant le fond de l'abîme. On rapporte de l'Emir des croyants (que la paix soit sur lui), il dit: "Deux choses nul ne connait leur valeur que ceux qui les ont perdues: la jeunesse et la santé"[9].

"J'aurais aimé que la jeunesse ait été de retour pour que je lui aie informé ce que la canitie (vieillesse) a fait", dit-il le poète.

Quant à celui qui a investi sa jeunesse dans l'action vertueuse et la conduite sage, il ne regrette guère de son déclin, par contre il jouit de la joie lorsqu'il se rappelle la Mansuétude de Dieu le Tout-puissant et Son Soin en son profit. Et on rapporte de Abraham (que la paix soit sur lui) lorsqu'il vit un cheveu blanc de sa barbe, il dit: "Louange au Maître des univers de m'avoir permis atteindre cet âge sans lui jamais avoir désobéi"[10].

 

La construction de soi tout d'abord, ensuite s'adresser à la société:

Construisez-vous tout d'abord, ensuite apportez votre pierre à l'édifice de la société en vous efforçant en fonction de vos aptitude, dans la conscientisation, la réforme et la reconquête de ses droits, et lui offrant un leadership vertueux qui fonde à son avantage une vie descente conformément à la Volonté de Dieu le Tout-puissant pour Ses serviteurs. Alors, n'omettez pas vos devoirs, ne découragez-vous pas, n'affaiblissez-vous pas, et ne renoncez guère à votre société, car vous vous en détruisez vous-mêmes, privez votre communauté de ces énergies créatrices chez vous. Vous êtes le moteur de cette communauté et son appât qui assure une renaissance.

En réalité les nations qui souffrent du déficit de jeunes s'exposent à des problèmes qui réduisent leur aptitude d'assurer un développement florissant dans la durée, comme le cas de l'Europe aujourd'hui intitulée "le vieux continent". Ce continent est atteint par ce phénomène désastreux à cause de leur attachement inconditionnel à leur passion étant donné que les relations illégitimes des deux sexes mises sur pied en échange du mariage, ou bien le planning, la légalisation de l'avortement, et de l'homosexualité règnent en maître. Et ils mettent en place une stratégie pour répondre à ce fléau efficacement, en l'occurrence l'immigration, notamment les jeunes venant des pays souvent islamiques qui se distinguent d'un fort taux de la jeunesse dans le but de combler le manquement de leurs mains d'œuvres.   

 



[1] - les propos de Son Eminence le Référent Religieux Al-Yacoubi (que Dieu lui accorde longévité) adressés à une grande foule de jeunes étudiants participants aux activités religieuses et de sensibilisation à Najaf et à Karbala à l'occasion du Jour d'Arafat et de l'Aid Al-Fitr. Propos tenus vendredi 11 Zul-Hijja 1436 (25 septembre 2015).

[2] - Makârim-ul-Akhlâq de Tabarssî: 626.

[3] - Tuhaful Uqul: 70.

[4]- Al-Kâfî: 93/8, hadith 66.

[5] - Mafâtih-ul-Jinânn: 481.

[6] - Kanz-ul-Ummâl: 43103.

[7] - Al-Khiçâl: 343, hadith 8.

[8] - Al-Amâlî de Toussi: 303/ hadith 604.

[9] - Ghirar-ul-Hikam:5764.

[10] - Ilal-uch-Charâ'ih: 104, hadith 2.