• Post on Facebook
  • Twitter
  • pdf
  • Version imprimable
  • save
Les plus populaires
Le Référent Religieux al-Yacoubi : les malheurs de l’Achoura se renouvellent à travers de la tragédie du rite de Tuwayrîj
"Ainsi [Nous avons agi] pour écarter de lui le mal et la turpitude": Une leçon de la chasteté de Yusuf (Joseph) que la paix soit sur lui
La Disparition des Aspects de la Théorie Islamique et la Fonte de la Communauté: La Position de l'Imam Hussein (que la paix soit sur lui)
"Et ne vous disputez pas, sinon vous fléchirez et perdrez votre force": la dispute conduit à l'échec
La position de l'Imam Hussein (que la paix soit sur lui) face au complot de Mu'âwiya: Sa position (que la paix soit sur lui) au niveau de la théorie:
Les méthodes d'acquisition de la moralité de défaite: Première méthode: l'annonce des slogans en conformité à la moralité de défaite:
La planification de l'Imam Hussein pour changer la moralité de défaite
"Si vous faites triompher (la cause d') Allah, Il vous fera triompher et raffermira vos pas"
En vérité, Allah ne modifie point l'état d'un peuple, tant que les [individus qui le composent] ne modifient pas ce qu'est en eux-mêmes
"Qu'ils pardonnent et absolvent. N'aimez-vous pas qu'Allah vous pardonne?"
Et prescrits pour nous le bien ici-bas ainsi que dans l'au-delà. Nous voilà revenus vers Toi : l'intercession auprès des bonnes actions pour l'exaucement de l'invocation
"Ils ne sont en vérité comparables qu'à des bestiaux, ou plutôt, ils sont plus égarés encore du sentier": l'exemple de la légalisation de l'homosexualité
La transformation de la moralité de défaite en la moralité de volonté
La quarantaine du soulagement …… de Achoura à Arbaeen.

Ceux qui, quoiqu'atteints de blessure, répondirent à l'appel d'Allah et du Messager

|   |   Temps de lecture : 138
Taille de la police: Decrease font Enlarge font
Ceux qui, quoiqu'atteints de blessure, répondirent à l'appel d'Allah et du Messager

Ceux qui, quoiqu'atteints de blessure, répondirent à l'appel d'Allah et du Messager

 

Au Nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

"Ceux, quoiqu'atteints de blessure, répondirent à l'appel d'Allah et du Messager"[1]

                                    (03:172)                    

L'évènement de Hamrâ al-Assad:

Hier y avait une délégation parmi ceux qui prient dans la Mosquée Ar-Rahmane dans la localité Sab'a al-Bour, située au Nord de Bagdad qui a fait l'objet d'attaque terroriste[2]lors de la prière des deux Ichâs, et qui a martyrisé (15) personnes y compris l'Imam de la mosquée ainsi que ses deux frères, blessé (25) personnes. Et une partie de la délégation fait partie des victimes blessés de cette attaque terroriste, et ils ont témoigné que le nombre des fidèles, pour accomplir leurs prières dans la mosquée, a augmenté, à la suite de cet évènement affreux, de même que les véhicules qui se dirigent quotidiennement à Samara pour le pèlerinage auprès des deux Imams Al-Askari et Al-Hâdi (que la paix soit sur eux) et enlever la solitude de leurs Immaculés Sépultures.

Et leur visite comporte la beauté de la coïncidence du fait que la visite est tenue dans un jour qui rappelle historiquement un évènement similaire, intitulé Hamzâ al-Assad, qui se passa à l'époque du Prophète (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée) à la suite de la bataille de Uhud[3] d'un intervalle d'un jour ou plus. En fait c'est bataille dont les détails sont connus seulement pas une poignée de gens, toutefois elle comprend une leçon qui s'applique sur la délégation hôte ainsi que sur notre quotidien, c'est une leçon parmi celle de la bataille de Uhud et de ses conséquence.

La sourate Ali-Imrân dans le Saint Coran inclut  des leçons et des expériences tirées de la bataille d'Uhud où certains des musulmans complotaient avec Quraïch pour véhiculer un Fake News dans lequel on annonce que le Prophète (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée) est tué dans le but semer la zizanie dans le camp des musulmans puis les disperser, et certains des musulmans désobéissaient aux ordres du Messager de Dieu (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée) en raison des butins de guerre, ce qui changeait la donne en faveur des mécréants après avoir réalisé une très belle performance qui promettait la victoire par l'Emir des croyants Ali Ibn Abou Taleb (que la paix soit sur lui). Et dans le sillage de cette vicissitude défavorable aux musulmans, (70) parmi eux furent martyrisés, Hamza Ibn Abou Al-Moutalib, en premier, le cousin du Messager de Dieu (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée). Ensuite, les mécréants retournaient vers Mecque, mais ils se blâmaient mutuellement parce qu'ils n'éliminaient pas le Prophète (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée), ni occupaient la ville de Médine pour anéantir la nouvelle religion. Et c'est dans ce contexte qu'ils décidaient de retourner vers Médine.

Et c'est ainsi que Dieu le Tout-puissant révèle au Messager de Dieu (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée) la décision de Quraïch, et l'ordonnant de sortir pour leur faire face, et leur montrant que ce qui s'est passé à Uhudn'a pas brisé leur moral, ni affaibli leur détermination encore moins leur force. Et l'ordre c'était de sortir seulement avec ceux qui participaient à la bataille de Uhud, comblés de blessures, attristés de leurs chers, et vaincus psychologiquement.

 Toutefois, ils sortaient avec le Messager de Dieu (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée) pour intercepter Quraïch, le vaniteux, qui se proclamait le vainqueur feignant la supériorité logistique et numérique; pour cette raison Abu Sofiane donnait de l'argent à certains convents qui allaient à Médine pour qu'ils font peur les musulmans et les intimident en leur disant Quraïch a fait une mobilisation intenable. Cependant, le Prophète (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée) et ses compagnons restaient constants de sortir pour les affronter, et ils disaient: "Allah nous suffit, Il est notre Meilleur Garant", (03:173).

Et on rapporte du livre de Durr-ul-Manthur: "Un homme parmi les compagnons du Prophète (que prie sur lui et sa sainte famille purifiée) des habitants originaires de Médine (Al-Ançâr) était parmi les participant à la bataille de Uhud, il dit: moi et mon frère nous avons participé à la bataille de Uhud à côté du Messager (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée), et nous avons eu des blessures, et lorsque le Messager donnait l'ordre de sortir pour affronter l'ennemi, j'ai dit à mon frère (ou bien il me dit): la bataille auprès du Messager de Dieu (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée) nous échappe-t-elle? Nous n'avons aucune monture et nous n'avons que des blessures douloureuses, toutefois nous sommes sortis avec le Messager de Dieu (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée), et j'avais moins de blessures que lui; c'est pourquoi je le portais en marchant une distance lorsqu'il était au moment d'épuisement, ensuite après avoir récupéré il marchait une distance, jusqu'à ce que nous franchissions ce que les musulmans franchissaient, et le Prophète (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée) sortait jusqu'à ce qu'il soit arrivé à Hamrâ al-Assad, c'est une ville d'une distance de 4 km de Médine, et il s'y campait trois jours, puis il retournait à la Médine[4], car lorsque Abou Sofiane savait la sortie du Prophète (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée), en compagnie de ses compagnons empreints de l'envie de la vengeance, il craignait que de les affronter puisqu'il savait pertinemment qu'en cas d'affrontement le coup aurait été fatal à l'encontre de Quraïch.

D'autant plus qu'il y avait quelqu'un fraichement converti, mais pas au su de Abou Sofiane, qui lui déconseillait de se jeter dans un champ de bataille contre les musulmans, car ces derniers sont sortis avec l'envie de se venger de Quraïch. Cette bataille est appelée Hamrâ al-Assad conformément au nom du lieu où le Messager de Dieu (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée) se campait en attendant l'arrivée de Quraïch.

 

Leçons tirées de cet évènement:

J'ai résumé l'histoire de cet évènement car peu de gens la connait, et il n'y pas l'ombre d'aucun doute que le fait de la connaitre offre une plateforme adéquate pour comprendre les versets qui s'articlent autour de ces évènements dans le but d'en tirer des enseignements et des leçons, Dieu le Tout-puissant dit en effet: "Ceux qui, quoiqu'atteints de blessures, répondirent l'appel d'Allah et du Messager" ce sont qui participaient à la bataille de Uhud, atteints des blessures, cependant ils répondaient à l'Appel du Messager de Dieu (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée), et ils sortaient avec lui "après avoir été atteints de blessures", c’est-à-dire la mort, la blessure et les douleurs "Ceux qui qui effectuent des bienfaits et font preuve de piété ont une récompense grandiose" donc l'acceptation ne vient que de ceux qui sont pieux et effectuent des bienfaits.

"Certes ceux auxquels l'on disait",  ce sont ceux qui nouaient toujours des relations fraternelles avec Quraïch, sont les hypocrites, une partie d'eux envoyée par Abou Sofiane pour intimider les compagnons du Messager de Dieu le Tout-puissant (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée), "les gens se sont rassemblés à l'encontre de vous, alors craignez-les", sont les Quraïch, "Cela accrut leur foi et ils dirent: Allah nous suffit, Il est notre Meilleur Garant", et ceci c'est la preuve de leur réussite dans leur choix, et de l'authenticité de leur croyance "Ils revinrent donc avec un bienfait de la part d'Allah et une grâce", c'est la récompense grandiose qu'on a cité tout à l'heure, et leur victoire sur la preuve que Satan avait semé chez eux ainsi que ses fidèles. Ce qui fait que leur défaite est finalement transformée en victoire étant donné qu'ils poursuivent Quraïch qui se prévalait une victoire qui est devenue une défaite en raison de leur lâcheté traduite en retrait pour ne pas affronter le Prophète (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée) ainsi que ses compagnons; et ils décident de retourner chez eux, "Nul mal ne les toucha", car Dieu le Tout-puissant les a mis à l'abri du danger de Quraïch, "Et ils suivirent ce qui satisfait Allah. Et Allah est Détenteur d'une grâce immense", (03:172-174).

 

Pour ne pas sombrer dans le désespoir :

Nous nous exposons, en Irak, quotidiennement à des blessures et lésions de sorte qu’il n’y a aucune place mise à l’abri des explosions et des cibles, donc nous avons besoin impérativement de mettre sur pied cette leçon et en tirant des profits pour ne pas sombrer dans le désespoir et le découragement, par contre on cumule nos blessures tout en avançant jusqu’à ce que nous acquérions ce que le béni verset mentionne « Et ils suivirent ce qui satisfait Allah, et Allah est Détenteur d’une grâce immense », (03 :174). Et ceci constitue l’objet de notre recherche et notre objectif ; pas une fin mondaine que les gens s’attachant à ce monde ici bas cherchent éperdument tellement que si quelque chose leur échappe, tout est fini.

Et si nous renonçons à nos objectifs et notre identité à cause de ces actes barbares, nous donnerons à l’ennemi ce qu’il cherchait. Alors, la réplique la plus adéquate c’est de s’inscrire dans la ligne droite tracée par le Message Divine conformément à la Satisfaction de Dieu le Tout-puissant qui nous permet de pousser la barre de l’enthousiasme et de la détermination à niveau plus élevé par le biais de l’attachement à la vérité et à la patience.

Un autre exemple de ces postions divines, ce qui s’est passé à la Mosquée Habib Ibn Mazahir, à côté de l’Université de l’Imam Sadiq (que la paix soit sur lui) dans le quartier Al-Qahira, à Bagdad, remplie d’étudiant de la dite université pour accomplir les prières de l’après-midi, et réviser leurs cours dans le cadre de la préparation des examens, c’est ainsi que la main de la haine, de la jalousie et de takfirite s’est étendu à l’encontre de ce groupe de jeunes vertueux, et un terroriste portant des bombes s’y est explosé, ensuite une autre explosion s’y effectuée[5], ce qui a entrainé le martyre de (31) personne, et (57) blessés. Mais à la suite de cet évènement malheureux le nombre des fidèles, parmi les étudiants et les habitants de la localité, qui se dirigent à la mosquée a augmenté, et l’un des frères vertueux a pris l’engagement d’y être l’Imam.

Ces deux groupes sont parmi les exemples les plus illustratifs des ces versets de la Sourate de Ali-Imrânn qui ne sont compréhensibles si la pénétration dans leur environnement et contexte n’est pas effectuée. Alors nous savons maintenant que c’est une exhortation à la constance et à la persévérance pour répondre à l’Appel de Dieu et de Son Messager par rapport à la construction de l’âme, à la réforme de la société, à la promotion des spiritualités, et à la l’immunisation aux calamités et douleurs. 

 



[1] - extrait du propos de Son Eminence le Référent Religieux al-Yacoubi (que Dieu lui accorde la longévité) tenus dans une rencontre avec le Cortège Husseinite  As-Sirâj Al-Munîr dans le village Al-Asriya, dans la province de Nâssiya, le 17 Chawwâl 1434, correspond le 25 aout 2013.

[2] - l'évènement s'est déroulé samedi le 12 Chahbân 1434, correspond le 22 juin 2013, et Son Eminence le Référent Religieux (que Dieu lui accorde la longévité) avait fait une déclaration là-dessus, voir le discours séquentiel: tome 8, page 307.

[3] - la bataille de Uhud se déroula le 15 Chawwâl, l'an 3 de l'Hégire.

[4] -Ad-Durr-ul-Manthur: 387/2.

[5] - l’évènement s’est déroulé mardi le 8 Chahbânn 1434 (le 18 juin 2013).