• Post on Facebook
  • Twitter
  • pdf
  • Version imprimable
  • save
Les plus populaires

C’est par quelque miséricorde de la part d’Allah que tu (Mohammad) as été si doux envers eux !

|   |   Temps de lecture : 147
Taille de la police: Decrease font Enlarge font
C’est par quelque miséricorde de la part d’Allah que tu (Mohammad) as été si doux envers eux !

C’est par quelque miséricorde de la part d’Allah que tu (Mohammad) as été si doux envers eux !

 

Au Nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

« C’est par quelque miséricorde de la part d’Allah que tu (Mohammad) as été si doux envers eux ! »[1]

(03 :159)

 

La miséricorde envers les croyants :

Parmi les nobles caractères les plus éminents que le Saint Coran a attribués au Noble Prophète (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée) : la miséricorde envers les croyants et la tendresse à leur égard, ainsi que la douceur, nous en trouvons l’illustration dans la suivante parole de Dieu le Tout-puissant : « Qui est plein de sollicitude pour vous, qui est compatissant et miséricordieux envers les croyants ».

 (096 :128). Et l'objectif de sa Bénie Mission c'est de la Miséricorde envers les servants, Dieu le Tout-puissant dit: "Et Nous ne t'avons envoyé qu'en miséricorde pour l'univers", (21:107). Et Dieu le Tout-puissant dit également: "Et Ma Miséricorde embrasse toute chose. Je la prescrirai à ceux qui (Me) craignent, acquittement la Zakat, et on foi en Nos signes* Ceux qui suivent le Messager, le Prophète illettré", (07:156-157).

Et également le verset qui fait le sujet de notre discours, en l'occurrence, Dieu dit: "C'est par quelque miséricorde de la part d'Allah que tu (Mohammad) as été si doux envers eux! Mais si tu étais rude, au cœur dur, ils se seraient enduis de ton entourage. Pardonne-leur donc, et implore pour eux le pardon (d'Allah). Et consulte-les à propos des affaires; puis une fois que tu t'es décidé, confie-toi donc à Allah, Allah aime, en vérité, ceux qui Lui font confiance", (03:159). On en déduit plusieurs leçons:

 

Leçons de la Miséricorde Prophétique:

1- l'importance du caractère de la miséricorde chez le leader et le responsable qui veut diriger: la miséricorde est un caractère important pour le leader qui aspire diriger conformément aux paradigmes du  leadership prophétique, car c'est le secret de la réussite des leaders et des responsables dans leurs mouvements vers ce qui est utile pour la communauté, c'est le socle de tout bien qu'on pourrait offrir aux autres, et ce qui capte l'attention des gens chez les leaders c'est de l'éthique, mais la rudesse le prive de son droit à cause de son manque de miséricorde, c'est la raison pour laquelle, et la miséricorde fait partie parmi les conseils les plus importants que l'Emir des croyants (que la paix soit sur lui) à Malik al-Achtar, son gouverneur en Egypte, il dit: "Fais preuve de miséricorde, d'amour et de tendresse à l'égard tes sujets"[2], c’est-à-dire même si ton cœur n'est pas plein de miséricorde qui une exigence pour la réussite de ton action, tu dois se prendre en charge, et s'entrainer pour que ton cœur soit empreint pleinement de miséricorde jusqu'à ce qu'elle devienne quelque chose d'inné, parce que les bons comportements et les vertus pourraient être acquis par l'éducation et l'entraînement.

Ce caractère mérite d'être vulgarisé au sein de la communauté, cette vulgarisation doit être notre sacerdoce en tant que responsables, comme le hadith prophétique l'indique "vous êtes tous des bergers, et vous êtes responsables de l'objet de votre garde"[3], le père est le responsable de la famille, le direction est le responsable de la direction, l'enseignant est le responsable de ses élèves, le ministre est le responsable de son ministère, l'officier est le responsable de sa troupe, la femme est la responsable de son foyer et de ses enfants, et ainsi de suite.

Et lorsqu'on interrogeait quelqu'un: qui de tes enfants que tu aimes le plus? Il dit: le petit jusqu'à ce qu'il devienne adulte, le malade jusqu'à ce qu'il soit guéri, l'absent jusqu'à ce qu'il retourne. Donc le dénominateur commun c'est le degré de leurs besoins par rapport à la miséricorde et la tendresse.

2- ce caractère et l'ensemble des attributs du bien et de la perfection ne font pas l'objet d'acquisition par l'action seulement, mais nécessite également le soutien divin: en réalité le soutien divin est nécessaire pour se comporter conformément aux paradigmes du bien, et le verset de la miséricorde explique qu'une telle performance se concrétise par l'aide de Dieu le Tout-puissant. Et on rapporte de l'Imam al-Jawad (que la paix soit sur lui), il dit: "Le croyant a besoin du soutien de Dieu, du conseil de sa conscience et l'acceptation du conseil des autres"[4].

3- le guide est l'axe de l'unité de la communauté s'il est miséricordieux, doux et tendre, et il est la source de sa discordance et de dispersion s'il est rude au cœur dur, et n'intéresse pas aux affaires de ceux qui sont sous son tutelle: la miséricorde du leader consiste en l'axe de l'unité de la communauté, mais sa rudesse reste le motif de sa discordance, et nous en trouvons l'illustration dans les propos de la Dame Zahra (que la paix soit sur elle): "Il a fait notre Imamat un système pour la communauté" donc la communauté caractérisée par l'unité comporte la miséricorde de Dieu le Tout-puissant, et vice-versa, et le béni hadith s'inscrit dans le même sillage "Si Dieu est en courroux contre un peuple, Il fait de sorte qu'ils se discutent beaucoup et travaillent peu".

4- le processus éducatif et réformateur que le Prophète (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée), et ses compagnons avaient pratiqué:

Le verset est venu d'un contexte coranique qui relate les circonstances et les faits de la bataille de Uhud, ainsi que la défaite  infligée aux musulmans à la suite d'une courte victoire après avoir désobéi aux ordres du Messager de Dieu (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée). L'armée neutralisée et dominée hormis une poignée de gens qui se mirent debout autour de Messager de Dieu (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée), dont le chef de fil fut l'Emir des croyants (que la paix soit sur lui); et domination conduit au martyre de soixante-dix compagnons parmi les plus éminents, y compris l'oncle du Messager de Dieu (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée), en l'occurrence Hamza Ibn Abdou Al-Motalib. Et le sort réservé aux désobéissants dans une telle situation s'agit de la punition sévère, en plus la punition divine à cause du crime qu'ils ont commis (la désertion). Mais, Dieu le Tout-puissant avait donné des instructions, à son Prophète (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée), qui vont à l'encontre de ce qu'on attendait logiquement, Dieu dit: "Pardonne-leur donc, et implore pour eux le pardon (d'Allah)", (03:159). Ce n'est pas tout! Par contre, le Messager de Dieu (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée) leur redonnait la confiance en soi, et leur rappelait leur rôle décisif dans la vie de la communauté, et leur participation dans les décisions qui engagent son avenir, "Et consulte-les à propos des affaires", (03:159).

Et ceci comporte une leçon importante pour ceux qui occupent le poste de commandement des instances de décisions sur tous les niveaux, c’est-à-dire l'adaptation de la méthode de pardon et de la semaille, chez l'âme du fautif, de la confiance en soi, tout en emportant le sentiment d'infériorité et de complexe pour qu'il se transforme, de son erreur, en une personne empreinte du bien.

Et si nous mettons sur pied ces nobles caractères prophétiques, nous serions comblés de la Miséricorde et la Tendresse Divine, et beaucoup de nos seraient résolues par la Grâce de Dieu le Tout-puissant.    

      



[1] - extrait des propos de Son Eminence le Référent Religieux al-Yacoubi (que Dieu lui accorde la longévité) tenus dans une rencontre avec une grande mobilisation d’étudiants d’universités et de délégations de différentes provinces irakiennes, Samedi le 08 Ribi’uth-Thânî 1435, correspond le 08 février 2014.

[2] - Nahj-ul-Balâgha: 547/53.

[3] - Bihâr-ul-anwâr: 38/72.

[4] - Tuhfat-ul-Uqul: 290.