• Post on Facebook
  • Twitter
  • pdf
  • Version imprimable
  • save
Les plus populaires

Et certes, Nous avons honoré les fils d’Adam : l’honneur absolu de l’être humain

|   |   Temps de lecture : 153
Taille de la police: Decrease font Enlarge font
Et certes, Nous avons honoré les fils d’Adam : l’honneur absolu de l’être humain

Et certes, Nous avons honoré les fils d’Adam : l’honneur absolu de l’être humain

 

Au Nom d’Allah le Très-Miséricordieux, le Tout-Miséricordieux

(Et certes, Nous avons honoré les fils d’Adam) {al-Isrâ : 70}

(L’honneur absolu de l’être humain)[1]

Le véritable honneur :

La confirmation à la suite d’une confirmation : le style utilisé dans la formulation[2] de ce verset qui exprime une réalité divine consiste en l’honneur absolu de l’être humain, c'est-à-dire l’une des plus importantes sources sur lesquelles les lois et les législations reposent. Et cet honneur fut annoncé par Dieu le Tout-puissant à toutes les créatures à l’occasion du concert organisé au début de l’éclosion humaine dans le but de faire la présentation du Représentant de Dieu le Tout-puissant sur terre étant donné que Dieu le Tout-puissant ordonna les Anges de se prosterner pour Adam, et le Satan fut empreint de la jalousie à l’encontre de l’être humain par rapport à cet honneur divin, Dieu le Tout-puissant dit en effet dans le Saint Coran : « Il dit : vois-Tu ? Celui que Tu as honoré au-dessus de moi, si Tu me donnais du répit jusqu’au Jour de la Résurrection ; j’éprouverai, certes sa descendance, excepté un petit nombre {parmi eux} », (17 :62). Le maudit voulait en effet retirer cet honneur à eux de les éloigner du chemin de la vérité. En réalité, le véritable honneur c’est le fait d’être conscient de la vérité, c’est le chemin qui mène l’être humain à Dieu le Tout-puissant.

 

L’honneur prend plusieurs selon le degré de la piété :

Les degrés de l’honneur sont différents auprès de Dieu le Tout-puissant en fonction du degré de la piété qui anime les actions de l’être humain, le Tout-puissant dit en effet : « Le plus noble d’entre vous, auprès d’Allah, est le plus pieux », (49 :13). Et l’honneur et la noblesse de l’être humain augmente auprès de Dieu le Tout-puissant jusqu’à ce qu’il devienne au-dessus des Anges, nous en trouvons l’illustration dans un hadith prophétique, le Prophète (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée) dit : «  Il n’y a rien plus noble auprès de Dieu que le fils d’Adam »[3]. Et on rapporte également, dans le même sillage, de l’Imam Al-Baqir (que la paix soit sur lui) : « Dieu le Tout-puissant n’a point créé une créature plus noble auprès de Dieu le Tout-puissant que le croyant, car les Anges sont des serviteurs des croyants »[4].

Et le récit rapporté de l’Imam Sâdiq (que la paix soit sur lui)  par le biais de l’Emir des croyants (que la paix soit sur lui) s’inscrit dans la même logique, il dit : « Dieu le Tout-puissant a donné aux Anges l’Intellect sans plaisirs, donné aux animaux le plaisir sans l’intellect, et donné aux fils d’Adam les deux, alors, celui dont l’intellect domine le plaisir est mieux que les Anges, et celui dont le plaisir domine l’intellect est pire que les animaux ».

 

Parmi les manifestations de l’honneur divin :  

Cet honneur se manifeste sur tous les aspects de l’être humain, son corps est créé « dans la forme la plus parfaite », (95 :04). Et dans un hadith rapporté de l’Emir des croyants (que la paix soit sur lui) : « la forme des fils d’Adam est la forme la plus honorée auprès de Dieu le Tout-puissant »[5].

Et l’être humain est adjugé de l’intellect et des instruments de savoir et de connaissance pour qu’il construise sa vie, la bâtisse et la développe, tandis que les autres créatures restent dans un cercle de vie constant, et de conduite unique depuis leur création jusqu’au Jour du Jugement.

Et tout ce qui se trouve sur terre est mis au service de l’être de l’humain : « Et Il vous a assujetti tout ce qui est dans les cieux et sur la terre, le tout venant de Lui », (45 :13). Et Dieu le Tout-puissant lui a enseigné comment jouir de ces faveurs ; c’est pourquoi il fait preuve de l’ingéniosité dans la manière dont il les utilise.

Et parmi les manifestations de l’honneur de l’être humain c’est sa disposition de libre choix, ainsi que la volonté et la disposition de se perfectionner, et Dieu le Tout-puissant lui a envoyé des Prophètes et des Messagers, révélé à travers eux les législations divines qui sont en charge de le conduire vers le bonheur et le salut et aussi lui permettre de distinguer le bien du mal, la guidance de l’aberrance, ainsi que préserver l’honneur de l’être humain et ses droits.

 

L’honneur de l’être humain c’est le standard de la validité des méthodes et des religions :

La preuve la plus évidente de l’authenticité et de la validité de la méthode adoptée –quelle que soit la méthode, même les religions- c’est son engagement de concrétiser l’honneur de l’être humain et la préservation de ses droits de sorte que l’être y trouve son humanité, tandis que les méthodes takfirites, de la violence, de l’exploitation, de la servitude et le pillage des richesses des populations avec des pratique contraignantes, vont à l’encontre de la religion, même si elle en réclament, parce que les religions célestes sont légiférées pour qu’elles préservent l’humanité de l’être humain, son honneur et son bonheur.

On rapporte de l’Emir des croyants (que la paix soit sur lui) il dit : « Dieu le Tout-puissant a dit : Je ne t’ai pas créé pour que je tire profit de toi, par contre, je t’ai créé pour que tu tires profit de Moi, alors choisis-moi au détriment de toute chose, et je t’aiderais dans toute chose »[6].

 

Que veut-il Saint Coran de la réalité de l’honneur rendu à l’être humain ?

La mise en évidence du Saint Coran de cette réalité veut dire que :

1- l’établissement de cette règle fondamentale sur laquelle se reposent toutes les lois, les systèmes et les législations, même la religion elle-même. En l’occurrence l’honneur de l’être humain qui est au-dessus de toute chose, de toute loi et de toute législation qui vont à l’encontre de cette source ou étant en contradiction avec les droits de l’homme que Dieu le Tout-puissant a octroyé les fils d’Adam. C’est pourquoi des dispositifs de ce genre doivent faire l’objet d’abrogation ou de rectification.

2- attirer l’attention de l’être humain à l’égard de la grandeur de son prestige auprès de Dieu le Tout-puissant, et de ce que Dieu le Tout-puissant a mis à sa disposition en termes de faveurs pour qu’il se respecte, gardant sa pureté et nitescence sans ternir cette nature à cause de modique prix, comme le hadith l’indique : « Quiconque honoré par son âme, ses plaisirs s’abaissent à son autorité »[7].

Donc, le fait de prendre en compte cette réalité, donne à l’être humain la confiance en soi, et un coup de pouce dans la résistance et la droiture. Alors, ceci fait partie parmi les importants moyens dans la bonne éducation.

3- le verset n’a pas manqué de marquer sa désapprobation) à l’encontre de l’être humain à cause de son rébellion et de désobéissance à l’égard de Son Seigneur qui l’a honoré et le comblé des faveurs jusqu’à ce que l’être humain évalue son Seigneur sur la base de ce qu’Il lui a donné en termes de faveurs matérielles, nous en trouvons l’illustration dans le Saint Coran : « Quant à l’homme, lorsque son Seigneur l’éprouve en l’honorant et en le comblant de bienfaits, il dit : Mon Seigneur m’a honoré* Mais par contre, quant Il l’éprouve en lui restreignant sa subsistance, il dit : Mon Seigneur m’a avili », (89 :15-19).

 

L’être humain ne doit pas renoncer à son honneur :

Cet honneur de l’être humain c’est un don de Dieu le Tout-puissant, en conséquence l’homme doit le garder et le chérir. Mais s’il fait profil bas en renonçant à cet honneur, il fera l’objet de ce verset où Dieu le Tout-puissant dit : « Et quiconque Allah avilit n’a personne pour l’honorer », (22 :18).

C’est la raison pour laquelle l’être humain doit préserver son honneur ainsi que, au même titre, l’honneur des autres. C'est-à-dire, il ne doit pas renoncer son honneur, ni s’abaisser, encre moins abandonner les droits de l’humanité, et on rapporte un hadith de l’Imam As-Sâdiq (que la paix soit sur lui), il dit : « Dieu le Tout-puissant a confié toute chose à l’être humain sauf l’humiliation de soi ». On rapporte de lui également (que la paix soit sur lui) il dit : « Le croyant ne de pas s’humilier », et on lui dit : comment peut-il s’humilier ? Il dit : « Le fait se s’exposer à ce dont il ne peut pas supporter », dans un autre récit : « Le fait de s’embarquer dans l’impasse » [8].

Et les Infaillible Imams d’Ahl-ul-Bayt (que la paix soit sur eux) nous conseillent toujours de préserver notre honneur et dignité et se mettre au-dessus de toute action en contradiction avec ces deux éléments, même si c’est l’action est en parfaite conformité avec les désirs et plaisirs. Et on rapporte de l’Emir des croyants (que la paix soit sur lui), il dit : « Honore-toi pour te débarrasser de toute sorte de sordidité même si elle te conduit à un plaisir, car ce que t’as perdu en s’abaissant ne sera jamais compensé, alors ne soit esclave d’autrui, puisque Dieu t’a fait libre »[9].

 

Pour que la vie soit honorée:

L'honneur de l'être humain se concrétise par le biais de sa jouissance de ses droits dans la vie tels que la liberté, la sécurité, la stabilité, le bien-être et l'ensemble des exigences de la vie décente, mais il trouve sa perfection dans deux choses:

1- la religiosité: on rapporte de l'Emir des croyants (que la paix soit sur lui), il dit: "Dieu vous a honoré par Sa Religion et vous créé pour Son Adoration, alors engagez-vous dans l'acquittement de Son droit"[10].

2- l'obéissance à l'Imamat Authentique et le leadership investi par Dieu le Tout-puissant par la preuve légitime, nous en trouvons l'illustration: "Le jour où Nous appellerons chaque groupement d'hommes par leur chef, ceux à qui on remettra leur livre dans la main droite liront leur livre (avec plaisir) et ne subiront pas moindre injustice", (17:71). Et ceci consiste en preuve qui témoigne le lien entre l'honneur de l'homme son humanité et l'obéissance de l'Imamat Authentique[11]. 

Et Dieu le Tout-puissant a décrit Ses serviteurs honorés en disant: "Ce sont des plutôt des serviteurs honorés* Ils ne devancent pas Son Commandement et agissent selon Ses ordres", (21:26-27).

Et cela consiste en leurs caractères: sont dépourvus de plaisirs qui abaissent et humilient l'être humain, sont perpétuellement dans l'obéissance de Dieu le Tout-puissant, en conséquence ils méritent, auprès de Lui, une place prestigieuse, "Il dit: Ah si seulement mon peuple savait* En raison de quoi mon Seigneur m'a pardonné et mis au nombre des honorés", (36:26-27).

 

L'Etat de l'homme et l'Etat de Droit:

L'honneur des gens ne se réalise que sous l'ombre de l'Etat de l'homme étant dans un tel Etat le droit gouverne à travers d'un leader noble, en conséquence l'Etat préserve l'ensemble des droits basant sur des principes humains suprêmes. Donc l'Etat de l'homme est plus sublime que l'Etat de Droit lorsque les lois sont légiférées en faveur de clan dans le but de mieux préserver leurs intérêts claniques en fonction de leurs visions limitées et étroites.

En effet, les lois ne seraient jamais bonnes si elles ne s'inscrivent dans l'intérêt général, c’est-à-dire la préservation de l'honneur de l'être humain, c'est la raison pour laquelle on note un passage de l'invocation que l'Imam Ali (que la paix soit sur lui) enseignait à ses adeptes: "Ô Seigneur! Nous désirons d'emprunter Ton Chemin dans un Etat noble", tandis que l'Etat dont les fondements ne reposent pas sur des socles de l'honneur humain se transforme en dictature et despotisme dans les mains corrupteurs et corrompus loin de la préoccupation des gens bafouant leurs libertés, spoliant leurs biens et les privant d'une vie décente.

 

Zahra (que la paix soit sur elle) s'est sacrifiée pour un Etat de l'homme conformément au Message Prophétique:

Ô les adeptes d'Ahl-ul-Bayt:

La position de la Dame Fatima Zahra (que la paix soit sur elle) fut qualitative dans une circonstance exceptionnelle de la vie de la communauté censée de diriger l'humanité toute entière "Vous êtes la meilleure communauté qu'on ait fait surgir pour les hommes", (03:110). Ceci c'est la phase intermédiaire entre la ligne de l'honneur humaine offert à l'être par Dieu le Tout-puissant, et la ligne de la bassesse, de l'humiliation, de la corruption et de l'aberrance qui se dégrade davantage à travers l'histoire.

Alors, la Dame Zahra (que la paix soit sur lui) se mit debout d'une manière grandiose dans une atmosphère affreuse pour préserver l'honneur de l'être humain et de la communauté dont le Prophète (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée) avait révélé.

Mais la période que le Prophète (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée) avait vécue dans sa communauté n'était pas suffisante pour purifier l'ensemble de la communauté des souillures antéislamiques. Et les idoles installées dans le Kaaba même s'ils ont été démolis, il y avait encore des idoles pires créées dans l'âme qui incite au mal en termes de fanatisme, de l'ignorance et de l'égoïsme. Et ces éléments étaient le moteur qui alimentait les conduites de beaucoup de gens, c'est la raison pour laquelle l'action de Fatima consistait une sorte de renforcement de l'influence et de l'écho à vocation de perfectionner le Message[12].

 

La réforme et la purification que le Prophète (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée) avait adoptées pour libérer l'être humain dans l'honneur.

Parmi les aspects les plus importants de la vie humaine honorée qui incitaient Zahra (que la paix soit sur elle), c'est la continuité de l'Etat de l'homme dans l'honneur établi par le Prophète (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée dont la continuité est garantie dans le leadership divin choisi par Dieu le Tout-puissant incarné par l'Emir des croyants (que la paix soit sur lui). Et Zahra (que la paix soit sur lui) décrivait cette vie humaine dans l'honneur sous l'ombre de leadership divin et tout ce qu'il offert en termes de faveurs et de bénédictions à la communauté si les gens s'intéressaient à la vérité et l'élisaient[13]. C’est-à-dire il donne tout à la communauté à l'image du père miséricordieux qui prend en charge sa famille en leur tout donnant.

Et elle alertait également aux conséquences de la déviation de l'approche de l'honneur divin. Donc, les conséquences de l'absence de l'Etat noble sont: les calamités, les conflits, la spoliation des biens, le chaos, le despotisme de gouvernants, l'insécurité, et l'instabilité du système.

 

Ô les chers!

Observez la conformité, que les propos de la Dame Zahra (que la paix soit sur lui) dégagent, avec ce que nous vivons aujourd'hui et tous les jours, nous devons analyser ses paroles pour en tirer des solutions à nos problèmes en mettant sur pied des programmes authentiques pour notre vie, tandis que se limiter à l'injustice que Zahra (que la paix soit sur lui) avait subie sans mettre en évidence les objectifs de son mouvement consiste en une omission à l'égard de ses droits ainsi qu'une mauvaise compréhension du Saint Message. Car Zahra (que la paix soit sur elle) était en mission de compléter le rôle de son père et de son époux (que la paix soit sur eux) dans le projet de construction de l'Etat de l'homme dans lequel on trouve la valeur suprême de l'être humain prenant soin ses droits dans toutes les lois, systèmes et constituions, pas de place pour le despotisme, la spoliation, le sous-développement  et l'ignorance. Et la victoire de la Dame Zahra (que la paix soit sur lui) se concrétise autant que nous contribuons à la réussite de son grandiose projet.

Et nous vivons de cette phase exceptionnelle dans la vie humaine, et ce béni relancement par rapport à la doctrine que nous avons crue après de longs siècles de répression, d'injustice et d'embargo, les adeptes de Zahra de la méthode de Zahra (que la paix soit sur elle) sont recommandés d'effectuer des actions de qualité, et nous devons accomplir ce rôle comme des exception dans chaque génération, et pourquoi devons-nous attendre pour que d'autres le font à notre, et ceci se concrétise par bénédiction de Dieu, le Noble.     

 

 

 



[1] - Le sermon annuel à l’occasion de la 11e  édition de la commémoration du Martyre de la Dame de Fatima Zahra à Chawrat-ul-Ichrînn dans la ville sainte de Najaf, le 03 Jumad-ath-Annî 1437 correspond le 13/03/2006.

[2] - précédée du Parole du Tout-puissant : « Nous les avons transportés sur terre et sur mer, leur avons attribué de bonne choses comme nourriture, et Nous les avons nettement préférés à plusieurs de Nos créatures », Seyed at-Taba-Tabâ’î : « Ceci aussi c’est l’une des manifestations des marques de vénération et de révérence, et dans cette marque de vénération divine, l’être humain y est à l’instar d’un hôte invité à l’hospitalité, c’est un  honneur, ensuite on met à ses dispositions un véhicule qui le transporte au festin, c’est un honneur, après on lui offert de différentes nourritures délicieuses, ça aussi c’est un honneur et une marque de révérence » (Al-Mîzânn Fi Tafsîr-il-Qo’ânn : 154/15).

[3] - Mizân-ul-Hikma : 333/1.

[4] - Mizân-ul-Hikma : 333/1.

[5] - Nur-u-th-Aqalayni : 387/3, numéro hadith 308 de l’exégèse Al-Qomî.

[6] - Mîzân-ul-Hikma : 333/1.

[7] - Nahj-ul-Balâgha, hadith 449.

[8] - Mîsân-ul-Hikma : 333/1.

[9] - Tuhaf-ul-Uqul, 77.

[10] - Mîzân-ul-Hikma: 364/3.

[11] - on rapporte de Kulaynî par la chaine de transmission de Ali Ibn Al-Hussein (que la paix soit sur lui), de son père Al-Hussein (que la paix soit sur lui) qui répondit à un homme qui lui demanda une question, Il dit : "En ce qui concerne ton propos: parle-moi des gens, nous sommes les gens, c'est la raison pour laquelle Dieu le Tout-puissant mentionne dans Son Livre: "Ensuite déferlez par où les gens déferlèrent"…

[12] - A l'instar de sa sortie de la Mosquée avec des gémissements et des larmes tout en s'expriment avec éloquence dans un discours embellis de pertinente preuves, (que la paix soit sur elle).

[13] - Al-Ihtijâaj: 139/1.