• Post on Facebook
  • Twitter
  • pdf
  • Version imprimable
  • save
Les plus populaires

Les motivations du Jihad en Islam

|   |   Temps de lecture : 172
Taille de la police: Decrease font Enlarge font

 

Les motivations du Jihad en Islam

Son Excellence le Référent Religieux Cheikh Mohammad al-Yacoubi.

Mes respects en abondance, et que la Paix de Dieu soit sur vous ainsi que Sa Bénédiction et ses Faveurs.

Tout d’abord, je vais me présenter : je suis religieux chrétien irakien, de Mossoul, et actuellement je vis en France, à Paris dans la cadre de mes études en sciences des religions, plus précisément la science du dialogue interreligieux. Et l’année prochaine je serai en fin de cycle sanctionné d’un diplôme de Master 2.

Et le sujet de mon mémoire portera sur le Jihad en Islam et Christianisme… et comme vous le savez, votre honneur, c’est un sujet complexe, et souvent mal compris en dehors de son contexte original. Et le directeur de mon mémoire a beaucoup insisté pour que le traitement du sujet ne soit pas seulement sous l’optique de la jurisprudence sunnite, mais aussi sous l’optique de la jurisprudence chiite…

Et la majeure partie de mes références sont des livres sunnites et chiites importants tels que… Bihâr al-Anwâr, Mînân-ul-Hikma, Man Lâ Yahduruhu al-Faqîh, al-Kâfi, At-Tahzîb.

Alors, avez-vous des références additionnelles qui pourraient m’aider ? Avez-vous des conseils me donner pour que mon mémoire soit pondéré ?

 

Au Nom d’Allah, le Tout-puissant

Que la paix soit sur vous ainsi  que Sa Miséricorde et Ses Bénédictions.

Je vous félicite à l’occasion de l’anniversaire de la naissance du Christ (que la paix soit sur lui), le symbole de l’amour, de l’humilité et du fait d’être au-dessus du vice, de la dégradation, de l’égoïsme, et de l’illusion des plaisirs et des désirs.

Alors bienvenue ! Vous êtes un frère et un associé dans le malheur que nous les irakiens vivons, à Mossoul et dans toutes les villes de l’Irak opprimées sous l’emprise des forces tyrans, oppresseurs, despotes et barbares. Que Dieu le Tout-puissant nous aide et toutes nos familles, et soulage tout le monde de l’affliction et de malheur.

Les livres ne vous servent pas beaucoup dans le traitement de ce sujet, car une nouvelle lecture fait l’objet de nécessité conformément aux nouvelles donnes sous le projecteur des changements civilisationnels et après que les terroristes ont défiguré ce titre sacré (le Jihad), l’islam se dédouane de leurs actions cruelles.

Et si vous vous référez à l’Encyclopédie des lois islamiques intitulée ‘’Subul-us-Salaam’’ vous y verrez qu’elle est dépourvue de chapitre portant sur le Jihad, parce que je voudrais avoir une occasion plus large pour reformuler cette question en fonction d’une vision moderne, mature et sage s’il plaît à Dieu.

Et le résumé de mon déduction faite du Saint Coran et des Bénis Récits des Infaillibles (que la paix soit sur eux tous), c’est qu’il n’est pas permis  de combattre qui que ce soit ni te tuer qui que ce soit parmi les humains sauf que celui qui menace la vie des gens et le système social public, ou bien celui qui interdit les gens de pratiquer leurs croyances en toute liberté, et les réprime violement pour qu’ils renoncent à leur religion.

Et Dieu le Tout-puissant dit : « Et combattez-les jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus d’association, et que la religion soit entièrement à Dieu », (08 :39). « La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son Messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leurs mains et leurs jambes opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays », (05 :33).

C’est ainsi que la guerre et l’incursion de l’armée de l’Islam étaient, la vocation n’était pas l’expansion de pouvoir, de l’influence, l’acquisition de butin de guerre, ou bien pour forcer les gens d’embrasser l’islam, mais c’était plutôt pour le but de repousser le danger des tyrans, des hautins qui réprimaient leurs populations, et ne leur accordaient pas la liberté. Donc, si ces obstacles n’existent plus (comme le cas de ce monde d’aujourd’hui), la guerre n’est plus permise, car « Point de contrainte en religion », (2 :256), et à l’époque de l’Etat Islamique, les religions étaient nombreuses, mais personne les contraindraient de changer leur religion.

Et s’il y a des textes religieux qui abritent des notions de guerre contre des sujets déterminés tels que les associateurs et autres, ce n’est pas parce qu’ils sont des associateurs en tant que tels, mais parce qu’ils effectuent des actions qui menacent l’existence des musulmans, et les contraignent de renoncer à leur religion. De toute façon ce sujet est complexe et nécessite un traitement détaillé comme je l’ai déjà fait dans beaucoup de mes écrits. Bonne chance.

 

Mohammad al-Yacoubi

Le 25 décembre 2015