• Post on Facebook
  • Twitter
  • pdf
  • Version imprimable
  • save

L'avis jurisprudentiel du Référent Religieux autour de la confirmation de l'apparition du croissant lunaire dans différents pays

|   |   Temps de lecture : 30
Taille de la police: Decrease font Enlarge font
L'avis jurisprudentiel du Référent Religieux autour de la confirmation de l'apparition du croissant lunaire dans différents pays

 

Au Nom d'Allah

L'avis jurisprudentiel du Référent Religieux autour de la confirmation de l'apparition du croissant lunaire dans différents pays

 

Question: est-ce que la confirmation de l'apparition du croissant lunaire chez le Référent Religieux constitue une preuve de confirmation chez ceux qui se réfèrent à lui, mêmes ceux qui vivent en Amérique et Australie? Ou bien cette confirmation consiste seulement en une preuve pour ceux qui se réfèrent à lui en vivant dans le même pays que lui ou des pays qui se partagent le même horizon avec le pays du Référent Religieux?

 

Au Nom d'Allah

Que la paix soit sur vous ainsi que la Miséricorde de Dieu et Ses Bénédiction.

Si les habitants de ces pays voient le croissant lunaire, ils doivent jeûner (au début du Ramadan) ou couper (à la fin du Ramadan) sans tenir compte de la position du Référent Religieux à qui ils se réfèrent dans la mesure où les croyants en Amérique voient souvent le croissant lunaire au moment où le savant islamique ne le voit pas, c'est le même cas en Australie selon les saisons de l'année.

Mais, s'ils ne voient pas le croissant lunaire au moment où son Référent Religieux statue un jugement général par rapport à l'apparition du croissant lunaire, ils doivent prendre acte de l'avis jurisprudentiel du Référent même si les horizons sont différents. Cependant, si le Référent Religieux n'a pas effectué un tel jugement, mais il a donné tout simplement un avis jurisprudentiel qui affirme l'apparition du croissant lunaire dans la contrée où il vit (comme la plupart des temps), dont l'horizon est différent à celui de leurs pays, dans ce cas, ils doivent se référer aux données astronomiques de leurs contrées.

Et ceci concerne les pays non islamiques nommés (Ahl-us-Salâ), mais dans les pays islamiques la confirmation de l'apparition du croissant lunaire dans quelconque pays est suffi pour sa confirmation dans les autres pays

 

Mohammad al-Yacoubi

14 Chahbânn 1440