• Post on Facebook
  • Twitter
  • pdf
  • Version imprimable
  • save
Les plus populaires

Le jour où tu verras les croyants et les croyantes, leur lumière courant devant eux et à leur droite

|   |   Temps de lecture : 19
Taille de la police: Decrease font Enlarge font
Le jour où tu verras les croyants et les croyantes, leur lumière courant devant eux et à leur droite

Le jour où tu verras les croyants et les croyantes, leur lumière courant devant eux et à leur droite

 

Au Nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

"Le jour où tu verras les croyants et les croyantes, leur lumière courant devant eux et à leur droite"[1]

(57:12)

L'importance des Sourates intitulées collectivement "Al-Musabbahât":

La bénie Sourate Al-Hadîd (Le fer) fait partie des Sourates qui constituaient le centre d'intérêt du Messager de Dieu (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée); et lorsqu'il alla au lit, il récita les Sourates Al-Musabbahât [2], ils s'agissent des Sourates qui commencent par des mots de Tasbîh, c’est-à-dire des mots qui marquent et évoquent la Gloire de Dieu le Tout-puissant, en l'occurrence Sourate Al-Hadîd (Le fer: 57), Sourate Al-Hachr (L'exode: 59), Sourate As-Saff (Les rangs: 61), Sourate Al-Jumu'a (Le vendredi: 62), Sourate At-Taghabun (La grande perte: 64). Et ils se trouvent dans la 28e partie du Saint Livre.

On rapporte de l'érudit At-Tabarsi dans le livre de Majma'ul-Bayân, l'Imam Baqir (que la paix soit sur lui), il dit: "Quiconque récite tous les Musabbahât  avant de dormir, il ne meurt pas avant qu'il ne rejoigne pas Al-Qâ'im (l'Imam Mahdi) (que Dieu hâte sa bénie réapparition), et s'il est mort, sera en voisinage avec le Messager de Dieu (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée)[3].

 

La Sourate Al-Hadîd et l'autoévaluation:

La Sourate Al-Hadîd fait partie des Sourates qui servent au conseil et rendent le cœur plus doux. Et sa lecture assidûment avant d'aller au lit aide à établir une habitude d'autoévaluation au bout de chaque jour, c'est l'autoévaluation que les Infaillibles nous recommandent, "Il ne fait pas partie parmi nous celui qui ne s'évalue pas chaque jour"[4]. Et quiconque s'évalue, fait partie parmi eux (que les prières de Dieu soient avec eux tous). Et ceci c'est l'un des aspects de l'explication du précédent hadith concernant les vertus de la lecture/récitation des Musabbahât.

 

Les sens du verset et les conseils en découlent:

Aujourd'hui nous allons en prendre un passage qui nous offre une base de conduite spirituelle, notamment vous les étudiants, et nous en tirons aussi une leçon qui nous photographie une scène théâtrale du Jour du Jugement, ce jour affreux décrit par le Saint Coran par des descriptions effrayantes "Le jour où tu verras les croyants et les croyantes", (57:12).

 La scène présente une comparaison de la situation des croyants à celle des hypocrites, sous forme de dialogue. Mais en ce qui concerne les croyants "Leur lumière courant devant eux et à leur droite", ce jour où le soleil est en éclipse, les étoiles sont privés de l'éclat, les montagnes comme des cotons feutrés, et l'obscurité s'intensifie davantage, et Dieu comble de Sa Mansuétude les croyants et croyantes, en leur offrant une lumière courant devant eux en les guidant vers le Paradis et le bonheur, et cette lumière jaillie d'eux explique qu'ils sont en réalité la source de la lumière qui éclaire leur chemin vers le Paradis.

"Devant eux et à leur droite" cette lumière jaillit devant eux et à leur droite, peut-être c'est la lumière de la foi et de leur croyance authentique en l'Unicité, la Prophétie et l'Imamat (l'Autorité d'Ahl-ul-Bayt). C'est pourquoi on rapporte de l'Imam Sadiq (que la paix soit sur lui) à propos de la lumière, il dit: "Les Imams des croyants au Jour du Jugement courant entre les mains des croyants par leur foi jusqu’à ce qu'ils les fassent atterrir au Paradis"[5]. Ou bien la lumière de la bonté de leur essence appréciée par Dieu le Tout-puissant.

Mais en ce qui touche la lumière courant à leur droite s'agit de la lumière de leurs bonnes actions étant donné que le croyant reçoit son livret par la main droite "Quant à celui à qui on aura remis le Livre en sa main droite; il dira: Tenez! Lisez mon livre* J'étais sûr d'y trouver mon compte* Il jouira d'une vie agréable* Dans un Jardin haut placé* dont les fruits sont à portées de la main* Mangez et buvez agréablement pour ce que vous avancé dans les jours passés", (69:19-24).

"Voici une bonne nouvelle pour vous aujourd'hui: Jardin sous lesquels coulent les ruisseaux pour y demeurer éternellement. Tel est l'énorme succès" le fait que ceci consiste en leur sort, c'est une  véritable bonne nouvelle; et ils méritent des félicitations pour ce succès grandiose. Comme est grandiose un tel succès et sort merveilleux dans cette vie éternelle.

"Le jour où les hypocrites, hommes et femmes, diront à ceux qui croient: attendez que nous empruntions {un peu}: de votre lumière" et ceci c'est l'autre qui met en relief la situation des malheureux et des perdants parmi les hypocrites. Ils se trouvent dans l'obscurité, la peur, l'effroi, le châtiment et la douleur. En conséquence, ils se tournent vers les croyants et les croyantes en aisance et leur demandent de se tourner vers eux pour qu'ils tirent de leur lumière pour apaiser leur effarement.

"Il sera dit: Revenez en arrière, et cherchez de la lumière", et la réponse leur fait savoir qu'il n'y a plus d'opportunité d'acquérir la lumière, c'est trop tard, car la lumière est issue des bonnes actions effectuées dans la vie du bas monde, alors ils aurait dû prendre en considération cette réalité dans le bas monde; croire et effectuer des bonnes œuvres pour qu'elles se transforment en lumière en ce jour. Donc, si vous pouvez retourner au bas monde pour acquérir la lumière, hélas: c'est impossible! "Hélas, quand il n'était plus temps d'échapper?", (38:03).

"C'est alors qu'on éleva entre eux une muraille", c'est ainsi qu'un mur s'interpose entre eux, et les place dans l'isolement comme ils étaient séparés et différents en termes de conduite, de croyance et de vision dans la vie mondaine, même s'ils cohabitaient dans une même société, et même environnement. Et cette disparité est mise sur pied par une muraille isolatrice  "ayant une porte" pour qu'ils se voient mutuellement à travers de ce portail, se discutent et se comportent par rapport à leurs situations actuelles; ce qui augmente l'envergure de la reconnaissance chez les croyants et les croyantes à l'égard de Dieu le Tout-puissant par rapport aux faveurs qu'Il a mises à leur disposition.

Mais en ce qui touche les hypocrites, ils se trouvent dans la douleur, la perdition, et le regret puisqu'ils ont raté le rendez-vous décisif qui détermine les sorts.

"Dont l'intérieur contient la miséricorde, et dont la face apparente a devant elle châtiment {l'Enfer}", le caractère de cette muraille c'est que l'intérieur se distingue de la miséricorde, du bonheur et d'une vie aisée, c'est la localité des croyants. Mais, l'extérieur se distingue du châtiment, de l'isolement, de la peur et de la douleur, c'est la localité des hypocrites. C'est à l'instar des anciennes villes dont elles se dotaient de forteresses anti-attaques des ennemis, des bandits, des envahisseurs et des criminels. Et l'intérieur de ces forteresses, il y a des maisons commodes, des rues planifiées, des marchés construits, des eaux minérales, et l'ensemble des moyes de mieux-être.

Quant à l'extérieur, s'ouvre au désert, à la solitude, aux dangers, à la famine, et à la soif, à l'image de la situation du Jour du Jugement.

"N'étions-nous pas avec vous? Leur crieront-ils", c'est ainsi que les hypocrites crient aux croyants et croyantes. Et l'expression utilisée c'est "crier" pas "appeler", ce qui explique la distance lointaine qui sépare les deux camps. Et les hypocrites parlent aux croyants et croyantes qui sont des connaissances: n'étions-nous pas avec vous dans une même ville, même université, même direction, même société, voire  même maison dans laquelle nous vivions ensemble, alors pourquoi cette grande disparité entre nous?

Et certains récits relatent que cette catégorie ce sont les aberrants qui désobéissent à l'Autorité de l'Ahl-ul-Bayt (que les Prières de Dieu soient sur eux tous).

On rapporte de l'Imam Al-Baqir (que la paix soit sur lui), il dit: "Nos ennemis et vos ennemis vous crient à la porte de la muraille dont la face extérieure est du châtiment: n'étions-nous pas avec vous dans le bas monde, notre Prophète est le vôtre, notre prière est la vôtre, notre jeûne est le vôtre, et notre pèlerinage est le vôtre"[6].

 

"Oui, répondront {Les croyants et croyantes}", les croyants répondent: oui! Nous étions tous ensemble corporellement, mais nous esprits, nos croyances, et nos conduites étaient éloignées et différentes. Par exemple, vous les étudiants, vous êtes venus ici (ville sainte de Najaf) pour visiter pieusement l'Emir des croyants (que la paix soit sur lui), ainsi que l'Imam Hussein (que la paix soit sur lui), tandis que d'autres de vos camarades passent leur temps dans la futilité, ce qui vous séparent en termes de conduite et de vision, et c'est ça qui constituera les disparités entre nous au Jour du Jugement.

"Mais vous vous êtes laissés tenter, vous avez comploté (contre les croyants) et vous avez douté et de vains espoirs vous ont trompés, jusqu'à ce que vînt l'ordre d'Allah. Et le séducteur {Le diable}: vous a trompés au sujet d'Allah", et par-là commence la numération des raisons qui ont conduit à la disparité de la mode de vie des deux camps dans le bas monde; vous vous êtes laissés inciter, avez suivi les plaisirs, fait recours à vos passions sans clairvoyance, ni l'intelligence encore moins l'obéissance aux lois établies par Dieu le Tout-puissant.

 

"Vous avez comploté (contre les croyants)", vous avez effectué des micmacs pour anéantir la religion et les croyants, réduire la voie de la vérité au silence, une voie qui agitait vos sommeils, causait des douleurs psychologiques et des remords chez vous.

"Et vous avez douté", étant donné que vous avez douté de nous croyances, des lois divines, suscité des doutes et suspicions autour de cette question pour trouver des faux-fuyants pour ne pas obéir, et nos doutes et suspicions ont pris une vaste ampleur jusqu'à des questions les plus sacrées, comme nous entendons aujourd'hui des gens qui prônent la modernité, mettant en question la véracité de la prophétie de Mohamad (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée), et l'origine du Saint Coran, tout en se réclamant musulmans.

"Et de vains espoirs vous ont trompés", les promesses de Satan les ont trompées, ainsi que ses collabos et serviteur en raison des gains insignifiants, en l'occurrence l'argent, prestige, et plaisir etc.

"Jusqu'à ce que vînt l'ordre d'Allah", jusqu'à ce que la mort les emportent subitement, plient la page de leurs actions, et l'opportunité de rattrapage n'est plus disponible.

"Et le séducteur {Le diable}: vous a trompés au sujet d'Allah", le Satan a réussi de vous avoir dupé et mystifié, et vous endossez la responsabilité d'avoir lui obéi, malgré les fortes alertes de la part de Dieu le Tout-puissant: "Le Diable est certes, pour l'homme, un ennemi déclaré", (17:53). "Ne suivez pas les traces du Diable", (02:168).

 

"Aujourd'hui donc, on n'acceptera de rançon ni de vous ni de ceux qui ont mécru. Votre asile est le Feu: c'est lui est votre compagnon inséparable. E quelle mauvaise destination!", et ceci consiste en la conséquence fatale du fait de leurs mauvaises œuvres, partageant la même demeure avec les mécréants, la demeure du Feu et du douloureux châtiment, car ils le méritent bien, c'est un sort conforme à leur hypocrisie pour le Feu les purifie et emporte leurs sordidités.

Puis, Dieu le Tout-puissant s'adresse aux croyants et croyantes par un discours empreint de doux blâme, de questionnement distingué de tendresse et d'affection pour qu'ils tirent profit de ces conseils et en purifient leurs cœurs, et éduquent leurs âmes, sinon les s'endurciraient à travers le temps assez long marqué de la désobéissance aux conseils et au Rappel de Dieu, tout en se sombrant dans les plaisirs pour but de s'élargir dans la vie mondaine, jusqu'à ce qu'ils soient castrés, en conséquence les conseils servent plus rien:

 "Le moment n'est-il pas venu pour ceux qui ont cru, que leurs cœurs s'humilient à l'évocation d'Allah et devant ce qui est descendu de la vérité {le Coran}? Et de ne point être pareils à ceux qui ont reçu le Livre avant eux. Ceux-ci trouvèrent le temps assez long et leurs cœurs s'endurcirent, et beaucoup d'entre eux sont pervers", (57:16).

Je vous ai présenté cette modèle s'agissant de simple exégèse du Saint Coran qui nous permet de réfléchir sur ses versets sans avoir besoin de faire recours aux livres profonds d'exégèse.

 

Une règle importante sur le chemin vers Dieu le Tout-puissant:

Je voudrais me concentrer sur la description relatée dans ce passage: "Une porte dont l'intérieur contient la miséricorde, et dont la face apparente a devant elle le châtiment {l'Enfer}", ceci c'est une base importante dans l'engagement spirituel sur le chemin menant vers Dieu le Tout-puissant, et la prise en compte des essences des choses pour prendre des positions authentiques, et ne pas se mettre le doigt dans l'œil dans le processus de la prise des décisions.

En fait, beaucoup d'actions et de positions semblent avoir une nature délicieuse et succulente, or la réalité se révèle autrement, c’est-à-dire elles contiennent naturellement le malheur, le châtiment et la douleur. Et par ailleurs, il y a certaines qui semblent être fatigantes et détestables, or leurs essences sont empreintes de bonheur et de faveurs. Nous en trouvons l'illustration dans un hadith: "Le {chemin du}paradis est entouré des choses désagréables, et {celui du Feu} est entouré des plaisirs"[7].  

 

Exemples pour les jeunes:

Nous allons prendre de l'exemple de la situation des jeunes étudiants, certains s'imaginent que la relation illégitime établie avec un sexe opposé se distingue du plaisir, du désir et de bonheur, mais la réalité se révèle autrement, la société les rejette, notamment la fille dont l'avenir serait hypothéqué qui la conduirait à une sphère malheureuse, même certaines réactions douloureuses à son encontre ne sont pas exclues, et ceci si on parle du niveau mondain, mais en ce qui concerne après la mort dans l'Au-delà, ils y connaîtront une situation de douleur, de regret et de châtiment.

Et un autre exemple pour le jeune mordu d'un amour inconditionnel de l'immigration en Occident pour y trouver une vie aisée et heureuse au détriment de sa religion et de sa famille; en conséquence son épouse et ses enfants se rebellent contre son autorité et sa volonté à cause de la nature des lois qui y sont en vigueur.

Un autre exemple concerne celui qui rejoint une entité politique, religieuse ou sociale sans enquête au préalable portant sur leur dévouement, la droiture  de leur cheminement et la crédibilité dans l'action en conformité à la Satisfaction de Dieu le Tout-puissant. Toutes ces choses-là sont en trompe l'œil, qui donne l'impression de l'aisance, de grâce et de conformité avec la majorité, or la conséquence est néfaste.

Par ailleurs, il y a d'autres exemples, telle que la jeune fille étudiante en voile bégueule et chaste qui s'expose à des pressions sociales qui prônent que son apparence est inélégante, elle est différente et compliquée, traitée de tous les noms d'oiseaux, que sais-je.

De même que le jeune garçon dans une apparence décente et correcte, respectant les préceptes religieux, il s'expose aussi de même pressions pour qu'il se soumette et se conforme à la conduite prônée en contradiction à la sienne, et peut être ses camarades aberrants se chargent de sa conversion pour mette terme à sa résistance.

Ou bien le fonctionnaire intègre qui applique les lois, refusant de trahir la confiance, il souffre des calomnies et de railleries de la part de ses collègues. Peut-être il entame une vie moins décente matériellement par rapport à ses collègues corrompus.

En dépit, par jalousie, ils souhaitent qu'il change de paradigmes étant donné qu'ils empreints de l'envie à l'égard de sa sommité et sublimité en termes d'éthique, et leur incapacité de tenir le haut du pavé en son présence.

Et certains également qui tentent à faire décourager ceux qui accomplissent des actes de cultes et d'adorations, en l'occurrence le jeûne sous température chaude, ou la prière au milieu de la nuit dans des circonstances climatiques intenables, ils cherchent des faux-fuyants pour renoncer à ces actions.

En fait, toutes ces choses nécessitent de fournir des gigantesque efforts stylés de la patience et de l'endurance pour faire face toute sorte de tentation dans le but d'être couronné de succès dans ce bas monde et dans l'Au-delà.

 

 

 

L'épreuve perpétuelle dans le bas monde:

Et cette épreuve est continuelle tant que nous sommes en vie dans ce bas monde, et la réussite dans un tel contexte met en relief le sort heureux qui nous attend dans l'autre monde. Et cette réalité prendra une forme plus éloquente et évidente à l'époque de l'Apparition de l'Imam Mahdi (que Dieu le Tout-puissant hâte Sa Bénie Réapparition). Et on rapporte dans un récit: "Dajâl, l'ennemi de Dieu, sort en compagnie des soldats juifs, et des types de gens, portant de cuirasse et du feu, avec des hommes dont il tue puis les ressuscite. Il possède une montagne de panade et une rivière d'eau.

Je vais vous décrire sa description: il sort avec un visage sans yeux, dont le front est écrit: Mécréant, tout le monde peut le lit que ce soit lettré ou illettré, son bouclier est en feu, et son feu est un bouclier, c'est le christ mystificateur (antéchrist), et 13 000 femmes juives lui obéissent. La Miséricorde de Dieu à l'homme qui interdit un déficit mental (sous son tutelle) de le suivre.

Et en ce jour-là, le Coran consiste en la force qui peut le dominer, car il est incapable de porter atteinte à Son Honneur. Et Dieu envoie des Démons de l'Est et de l'Ouest de la terre, et ils lui disent, appuie-toi sur nous en tout ce que tu veux"[8].            

  

 

 



[1] - discours de Son Eminence le Référent Religieux al-Yacoubi (que Dieu lui accorde longévité) à l'occasion d'une rencontre avec un groupe d'étudiants de différentes provinces, Basra, Zî Qâr, et une délégation de Zî Qâr et Al-Mahâmi à Bagdad, samedi le 26 Rabî'uth-Thânî1434, (le 09 mars 2013).

[2] - voir Mustadrak-ul-Wassâ'il: tome 4, p. 289.

[3] - Majma'ul Bayân, 345/9.

[4] - Wassâ'il-uch-Chiia, chapitre: l'obligation de l'autoévaluation chaque jour, ainsi que l'auto-observation, Louange à Dieu par rapport aux bienfaits, et sollicitation de Son Pardon par rapport aux péchés, hadith: 1, tome: 16, p.95.

[5] - Al-Kâfî: 151/1, hadith 5.

[6] - Tafssîr-ul-Burhânn: 9/225.

[7] - Bihâr-ul-Anwâr: tome: 68, p. 72.

[8] - Ad-Dur-ul-Manthur: tome 5, p. 354.