• Post on Facebook
  • Twitter
  • pdf
  • Version imprimable
  • save
Les plus populaires

La Salat demeure, pour les croyants, une prescription, à des temps déterminés

|   |   Temps de lecture : 141
Taille de la police: Decrease font Enlarge font
La Salat demeure, pour les croyants, une prescription, à des temps déterminés

La Salat demeure, pour les croyants, une prescription, à des temps déterminés

 

Au Nom d'Allah le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

"La Salat demeure, pour les croyants, une prescription, à des temps déterminés"[1]

(04:103)

Ne bénéficiera de notre intercession celui qui omet la Salat (la prière):

A l'occasion de la commémoration de l'anniversaire du martyre de l'Imam Sadiq (que la paix soit sur lui), nous allons analyser sa dernière recommandation.

On rapporte de Abu Baçir, il dit: je suis rentré chez Ummu Hamîda pour lui présenter mes condoléances à l'occasion du martyre de Abu Abdallah (que la paix soit sur lui), elle a pleuré; et j'ai pleuré à cause de ses larmes, puis elle dit: ô Abu Mohammad! Si tu voyait Abou Abdallah (que la paix soit sur lui) au moment de sa mort, et tu aurais vu miracle! Il a ouvert ses yeux et dit: "Rassemblez tous ceux qui ont lien de parenté avec moi. Elle dit: nous avons rassemblé tout le monde sans exception, et il les a regardé et dit: Ne bénéficiera de notre intercession celui qui néglige la prière"[2].

Et c'est évident ceci est une recommandation du Prophète (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée), et de sa famille (que la paix soit sur eux). On rapporte de Zarârata que Abu Jahfar Al-Baqir (que la paix soit sur lui) dit: "Négligez pas votre Salat (prière), car le Prophète (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée) dit lors de sa mort: ne fait pas partie de moi celui qui néglige la prière, ne fait pas partie de moi celui qui boit du vin, ne me rencontre pas au Bassin Paradisiaque, je jure par Dieu!"[3].  Voire c'est une recommandation de tous les Prophètes (que la paix soit sur eux). On rapporte de l'Imam Sadiq (que la prie soit sur lui), il dit: "L'action que Dieu le Tout-puissant aime le plus c'est la prière, la dernière recommandation des Prophètes".[4]

Détrompez-vous de ce qu'on dit en termes de récompenses et de rétributions par rapport à certains actes accomplis qui conduisent au Paradis sans jugement. Les prédicateurs inondent les estrades de tel discours sans qu'ils mentionnent les conditions et les termes.

 

L'importance de la prière:

La Salat (la prière) se distingue d'une importance capitale dans la religion et un rôle prépondérant dans la vie de l'être humain ainsi que son sort. On rapporte de l'Imam Abu Jahfar Al-Baqir (que la paix soit sur lui), il dit: le Messager de Dieu (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée) dit: Le musulman se sépare du mécréant tant qu'il n'abonde pas sciemment la prière obligatoire, ou ne la néglige pas"[5].

Et on rapporte de l'Imam Al-Baqir (que la paix soit sur lui), il dit: "La prière c'est à l'image des piliers de pavillon, et si les piliers sont solides, les tendons, les jalons, la couverture seront utiles, mais si les piliers se cassent, ni le tendon, ni le jalon encore moins  la couverture ne sert à rien"[6].

On rapporte de Ali (que la paix soit sur lui), il dit: le Messager de Dieu (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée): "La prière c'est le pilier de la religion, elle est l'action du fils d'Adam qui fait en premier l'objet d'évaluation dans l'Au-delà, et si c'est authentique on consulte les autres actions, et si elle n'est pas authentique, les autres actions ne font pas l'objet de consultation"[7].

C'est la raison pour laquelle le standard de la religiosité de l'être humain, chez Ahl-ul-Bayt (que la paix soit sur eux) c'est son attachement à la prière. On rapporte de Haroun Ibn Khârija, il dit: "J'ai parlé à Abu Abdallah (que la paix soit sur lui) d'un homme parmi nos compagnons, en chantant ses louanges, et il (que la paix soit sur lui): comment sa prière?[8]

 

Les vertus de la prière et ses récompenses:

Il y a beaucoup de récits concernant les vertus de celui qui accompli la prière et les récompenses de la prière. On rapporte de l'Imam Al-Baqir (que la paix soit sur lui), il dit: le Messager de Dieu (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée) dit: "Si le serviteur se met debout dans sa prière, Dieu le Tout-puissant le regarde, ou il dit: Dieu fait face à lui jusqu'à ce qu'il finisse, et la miséricorde le comble de sa tête jusqu'aux horizons du ciel, les Anges l'entourent jusqu'aux horizons du ciel, Dieu le confie à un Ange se mettant debout autour de sa tête et lui dit: Ô celui qui effectue la prière! Si tu savais Celui qui te regarde, et à Qui tu t'adressais, tu ne changerais pas de position ni jamais bougerais de ta place[9]. On rapporte de Abu Jahfar (que la paix soit sur lui), il dit: "Trois faveurs à celui qui accompli la prière: "S'il se met debout dans sa prière les gens l'entourent de ses pieds jusqu'aux horizons du ciel, et les grâces s'éparpillent, autour de lui, des horizons du ciel jusqu'à la séparation de sa tête, et l'Ange en charge de lui s'exprime en haute voie: si celui qui accomplit la prière savait à qui il s'adresse, ne quitterait pas sa position[10].

On rapporte de l'Imam Al-Baqir (que la paix soit sur lui) il dit: le Messager de Dieu (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée) dit: "S'il y avait un lac devant la porte de l'un parmi vous; et il s'y lave chaque jour cinq fois, est-ce qu'il y aurait une seule sordidité sur son corps? On dit: Non! Il dit: alors, la prière c'est l'instar du lac courant, chaque fois qu'on accomplit la prière, cette dernière expie les péchés commis entretemps"[11]. Et on rapporte de l'Emir des croyants (que la paix soit sur lui), il dit: "Si l'homme se met debout pour accomplir la prière, Satan le regarde jalousement du fait de ce qu'il voit en termes de la Miséricorde de Dieu qui le comble"[12].

 

La prière complète:

La prière qui se distingue de cette valeur doit être accomplie en complet conformément aux normes et conditions requises détaillées par les jurisconsultes dans leurs guides pratiques jurisprudentielles. On rapporte de l'Imam Al-Baqir (que la paix soit sur lui), il dit: au moment où le Messager de Dieu (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée s'assit dans la mosquée, un homme y entra et pria, et ses inclinations et prosternations ne furent pas complètes, et il (le Messager de Dieu, que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée) dit: becquetage comme le becquetage du corbeau, celui-ci serait en dehors de la religion s'il est mort et sa prière reste ainsi"[13].

 

La ponctualité par rapport aux horaires de la prière:

Un autre aspect hyper important qui permet à  la prière de jouer son rôle majeur pour que ses bénis effets soient concrétisés: la ponctualité à l'égard des horaires de la prière, c’est-à-dire accomplir la prière à l'heure. On rapporte de l'Imam Sadiq (que la paix soit sur lui), il dit: le Messager de Dieu (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée) dit: "Satan ne cesse pas d'être craintif du croyant tant celui-ci respecte les heures des cinq prières, et s'il les omet, Satan ose de l'attaquer pour l'induire en grands péchés"[14].

On rapporte de l'Imam Sadiq (que la paix soit sur lui), il dit: "L'Ange de la mort défend, celui qui accomplit ponctuellement la Salat, du Satan, Il lui enseigne l'Attestation de l'Unicité de Dieu et la Prophétie de Mohammad en tant que Messager de Dieu (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée), dans cette situation affreuse"[15].

On rapporte du Prophète (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée), il dit: "Il n'y a aucun serviteur qui s'intéresse aux horaires de la prière et à la position du soleil sans que je lui garantisse la miséricorde au moment de la mort, l'interruption des chagrins et tristesses, et le sauvetage du Feu"[16].

Parmi les sermons de l'Emir des croyants (que la paix soit sur lui) dans Nahj-ul-Balâgha, en donnant des conseils à ses compagnons, il dit: "Engagez-vous mutuellement à accomplir la prière constamment et longuement.

Rapprochez-vous par elle à Dieu, car elle demeure, pour les croyants, (Une prescription, à des temps déterminés), {4:103}. N'entendez-vous pas la réponse des gens du Feu quand on leur demanda: (Qu'est-ce qui vous a acheminé à Saqar {Enfer}* Ils disent: nous n'étions pas de ceux qui faisaient la prière), {74:42-43}. La prière ôte les péchés en les frottant comme on frotte les feuilles. Elle les libère à la manière du lâchage d'une corde.

L'Envoyé de Dieu l'a comparée à une source chaude devant la porte d'un homme qui se lave cinq fois nuit et jour et devient propre de toute souillure. Elle a été appréciée à sa juste valeur par des croyants qui ne la délaissent pas pour s'occuper de la parure du monde ou de la consolation des enfants ou des biens. Dieu dit: (Des hommes que ni le négoce, ni le troc ne distraient de l'invocation d'Allah, de l'accomplissement de la Salat le l'acquittement de la Zakat) {24:37}. L'Envoyé de Dieu était très passionné de la prière après la promesse de dieu d'avoir le Paradis pour lot, car Dieu dit (et commande à ta famille la Salat, et fais-la avec persévérance), {20:132}. Ce qu'il faisait exactement"[17].

 

Enseignez à vos enfants la Salat (la prière):

Pour que la prière soit une partie intégrante de la vie de l'être humain de sorte qu'il lui est impossible de vivre sans elle, les Infaillibles (que la paix soit sur eux) ont ordonné d'enseigner aux enfants depuis à bas âge la Salat (la prière), c’est-à-dire à partir de (6-8 ans) selon ses aptitudes mentales et intellectuelles.

Mohammad Ibn Muslim a rapporté qu'il demanda à l'un des deux Imams Al-Baqir et As-Sadiq (que la paix soit sur eux deux): l'enfant doit commencer à prier à partir de quel âge? Il dit: s'il a l'aptitude d'apercevoir la Salat. Je dis: quand est-ce qu'il aperçoit la Salat? Il dit: à l'âge de six ans"[18].  

L'Imam Ridha (que la paix soit sur lui) se fut étonné des parents qui ne suivent pas leurs enfants par rapport l'accomplissement de la prière. Quelqu'un a rapporté, il dit: j'ai demandé à Ridha (que la paix soit sur lui), ou on lui a demandé et moi ai écouté, par rapport à l'homme qui contraint son enfant qui ne prie pas pendant quelques jours? Il a dit: quel âge a-t-il l'enfant? J'ai dit: huit (8) ans, il a dit: Gloire à Dieu! Il abandonne la Salat?! J'ai dit: il souffre de la douleur. Il dit: il doit prier en fonction de ses capacités"[19].

 

La différence entre le fornicateur et celui qui abandonne la Salat:

Ce qui observe la situation des musulmans, notamment dans les pays riches où les opportunités de tentations et de plaisirs sont en foison, il trouve qu'il y a un bon nombre de personnes omettent leur prière, et ne l'accomplissent pas à l'heure. Et ceci c'est une question vitale mais dangereuse en même temps.

Donc, il faut la résoudre par la prise en considération ce que nous avons mentionné concernant l'importance de la prière et le lourd châtiment à l'encontre de celui qui la néglige, dans la mesure où l'abandon de la Salat ne se compare pas aux grands péchés telles que la fornication et l'absorption du vin. Nous en trouvons l'illustration les propos de l'Imam Sadiq (que la paix soit sur lui), il dit: "Parce que le fornicateur et consorts se sombrent dans le péché à cause du plaisir après avoir perdu le contrôle, quant à celui qui abandonne la prière, il manque de considération à l'égard de la prière"[20].

 

Une campagne pour activer la Salat dans notre vie:

C'est à notre responsabilité aujourd'hui et chaque jour de lancer une campagne globale pour ramener les musulmans à leurs prières par la persuasion et la contrainte de la part de ce qui détiennent la légitimité, tels que les parents vis-à-vis de leurs enfants, et les directions des écoles vis-à-vis des élèves, et nous devons mettre en place des facilitations pour réaliser cet objectif par le biais de la construction des mosquées dans les universités, écoles et institutions gouvernementales, et l'activation du rôle des mosquées, et des mécanismes de ce genre, espérant être adjugés de l'intercession du Prophète (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée) et de l'Imam Jahfar Sadiq (que la paix soit sur lui).

 

La délectation de la prière

Quiconque se sent que la servitude se voue à Dieu le Tout-puissant, et en est fier, il trouve une immense délectation dans la prière, et vie sans la prière est dépourvue, chez lui, de goût et de sens, et ne se limite pas aux prières obligatoires, car il trouve qu'il y a un large de temps entre les prières de sorte qu'il ne peut pas supporter de rester pendant tout ce temps-là sans la prière; ce qui le pousse d'effectuer des prières surérogatoires dans la nuit qui suscite la Satisfaction de Dieu le Tout-puissant pour son compte, puisque l'espace temporelle entre la prière de Maghreb (moment où le soleil disparaît sous l'horizon) et celle de Fajr (à l'aube) est longue.

On rapporte de l'Imam Sadiq (que la paix soit sur lui) lorsqu'on lui demanda la meilleure des actions après la connaissance; il (que la paix soit sur lui) dit: "Hormis la connaissance, rien n'est meilleur que la prière, ne vois-tu pas que le serviteur vertueux Jésus fils de Marie dit: {Il m'a recommandé, tant que je vivrai, la prière…}, (19:31)"[21].  On rapporte du Messager de Dieu (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée), il dit: "Fais que la Salat soit ta préoccupation la plus sérieuse, car c'est la tête de l'Islam après avoir confessé la religion"[22].

On rapporte du Messager de Dieu (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée) il dit à Abu Zar lorsqu'il lui demanda à propos de la prière: "Le meilleur des sujets, quiconque le veut, il diminue, quiconque le veut, il augmente"[23].

Il n'y a pas l'ombre d'aucun doute qu'une seule audience ne peut guère contenir le sujet de la prière, mais nous volons soulever l'origine de la question du fait de son importance comme une porte d'entrer s'il plaît à Dieu le Tout-puissant. Alors, soyons conséquents par rapport à nos prières pour qu'elles soient accomplies dans des meilleures conditions possibles, surtout en termes de ponctualité.

 



[1] - discours de Son Eminence Cheikh al-Yacoubi (que Dieu lui accorde longévité) à l'occasion de la commémoration de l'anniversaire du martyre de l'Imam Sadiq (que la paix soit sur lui) le 25 Chawwâl 1434 (le 13 septembre 2012).

[2] - Al-Wassâ'il, tome 4, p. 26-27.

[3] - Al-Wassâ'il, tome 4, p. 23-24.

[4] - Man Lâ Yahdhuruh-ul-Faqîq: 210/1, hadith 368.

[5] - Al-Wassâ'il, tome 4, p. 43.

[6] - Al-Wassâ'il, tome 4, p. 27.

[7] - Al-Wassâ'il, tome 4, p. 34-35.

[8] - Al-Wassâ'il, tome 4, p. 32.

[9] - Al-Wassâ'il, tome 4, p. 32.

[10] - Al-Wassâ'il, tome 4, p. 33.

[11] - Al-Wassâ'il, tome 4, p. 12.

[12] - Al-Khiçâl, tome 4, p. 12.

[13] - Al-Wassâ'il, tome 4, p. 31-32.

[14] - Al-Wassâ'il, tome 4, p. 28.

[15] - Al-Wassâ'il, tome 4, p. 29.

[16] - Bihâr-ul-Anwâr: 83, hadith 9 et 5.

[17] - Al-Wassâ'il, tome 4, p. 30-31.

[18] - Al-Wassâ'il, tome 4, p. 18-19.

[19] - Al-Wassâ'il, tome 4, p. 20.

[20] - Al-Wassâ'il: chapitre 11, 2.

[21] - Al-Kâfî: 3/264, hadith 1.

[22] - Bihâr-ul-Anwâr: 127/77, hadith 33.

[23] - Mahânî Al-Akhbâr: 333, hadith 1.