• Post on Facebook
  • Twitter
  • pdf
  • Version imprimable
  • save
Les plus populaires

Et acquittez-en les droits le jour de la récolte – les bénédictions d’acquittement de l’aumône

|   |   Temps de lecture : 205
Taille de la police: Decrease font Enlarge font
Et acquittez-en les droits le jour de la récolte – les bénédictions d’acquittement de l’aumône

Et acquittez-en les droits le jour de la récolte – les bénédictions d’acquittement de l’aumône

 

Au Nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

« Et acquittez-en les droits le jour de la récolte »[1]

(06 :141)

Les bénédictions d’acquittement de l’aumône

 

La reconnaissance envers  le Bienfaiteur :

La récolte du blé et de l’orge de cette année est abondante. Une récolte estimée à un million de tonne pour le blé, et un million cent soixante-dix milles de tonne pour l’orge, en dépit des fortes pluies et inondations dans certaines provinces qui ont causé beaucoup de dégâts matériels faute de problèmes liés au stockage, au marketing et à la politique publique[2]. Et nous ne sommes pas en mesure maintenant de mettre en exergue ces détails.  

Ces faveurs nous obligent d’être reconnaissants envers le Créateur, le Bienfaiteur à notre égard dont la Miséricorde touche toutes Ses créatures, même ceux qui ne Le connaissent pas et n’en Lui demande pas, voire même ceux qui Lui désobéissent. Et la reconnaissance foisonne les faveurs, nous en trouvons l’illustration dans le Saint Coran, Dieu le Tout-puissant dit : « Si vous êtes reconnaissants, très certainement J’augmenterai (Mes bienfaits) pour vous », (14 :07). Donc, ceci c’est un moyen d’accroitre les faveurs et les biens.

 

L’omission du droit établi par la Charia et les vertus et l’importance de l’aumône :

L’acquittement des droits établis par la Charia concernant la faveur exprime un sens de reconnaissance sublime. Mais ce qui est étonnant c’est que l’omission des agriculteurs de s'acquitter ce droit légitime: une désobéissance totale à Dieu le Tout-puissant, car Il a dit dans le Saint Coran : « Acquittez-en les droits le jour de la récolte », (06 :141). Dieu le Tout-puissant dit aussi : « Et dans leurs biens, il y avait un droit au mendiant et au déshérité », (51 :19). Et Dieu le Tout-puissant a décrété l’obligation de s'acquitter l’aumône des récoltes agricoles et des richesses animalières, Dieu le Tout-puissant dit : « Prélève de leurs biens une Aumône par laquelle tu les purifies et les bénis, et prie pour eux ; ta prière est une quiétude pour eux », (09 :103). Et on rapporte de l’Imam Sadiq (que la paix soit sur lui), il dit : « Lorsque le verset de l’Aumône est révélé ‘’Prélève de leurs biens une Aumône par laquelle tu les purifies et les bénis…’’ en mois de Ramadan, le Messager de Dieu (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée) donnait instruction à son chargé de communication d’annoncer à haute voix : Dieu le Tout-puissant a décrété l’obligation d’acquittement de l’Aumône comme Il a décrété l’obligation de la prière »[3]. On rapporte de l’Imam Sadiq (que la paix soit sur lui), il dit : « Si les gens s’acquittaient leurs droits, ils vivraient en paix ». Et on rapporte de l'Imam Kazim (que la paix soit sur lui), il dit: "Mettez vos argents à l'abri par l'Aumône". On rapporte de l'Imam Sadiq (que la paix soit sur lui), il dit: "L'Aumône a été préinscrite pour mettre les riches en épreuve, et aider les pauvres, si les gens s'acquittaient l'Aumône de leurs argents, il n'y aurait plus un musulman pauvre besogneux, il enrichirait du droit que Dieu lui a accordé. En effet, les gens ne vivent pas dans la pauvreté, ni dans la misère, ni dans la famine, encore moins dans nudité (manquement d'habits) que par les péchés des riches. Et Dieu le Tout-puissant a certainement droit de priver de Sa Miséricorde celui qui ne s'acquitte pas le droit de Dieu de son argent. Je jure sur Celui qui a créé les créatures et offert les moyens de subsistance que l'argent n'est jamais perdu sur la terre, ni dans la mer que par l'abandon de l'acquittement de l'Aumône". Et dans Nahj-ul-Balâgha, l'Emir des croyants (que la paix soit sur lui) dit: "De même que la prière, l'aumône a été instituée comme offrande pour les musulmans. Elle sera pour celui qui l'accorde de bon cœur, une expiation, un rempart et une protection du Feu. Mais celui qui ressent du regret pour l'avoir donnée ou qui le fait dans l'espoir d'être plus grandement rétribué, est un ignorant de la Sunna  (la Tradition Prophétique recommandée à être mise en application), un homme trompé dans cette affaire, s'écartant de la bonne œuvre et regrettant longtemps son action".

On rapporte de l'Imam Sadiq (que la paix soit sur lui) dit: le Messager de Dieu (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée) dit: "Celui à qui Dieu veut du bien, Il lui envoie une propriété venant des magasins du Paradis, pour qu'il frotte sa poitrine et soit généreux à son profit par l'Aumône".

Parmi les conseils de l'Emir des croyants (que la paix soit sur lui), il dit: "Par Dieu! Par Dieu! Acquittez-vous l'Aumône, car elle éteigne la Colère de votre Seigneur".

Et on rapporte du Prophète (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée) il dit: "Dieu le Tout-puissant préfère un jeune généreux trempé dans les péchés qu'un vieux adorateur avare". Et un autre hadith met en relief le sens de la générosité chez le Prophète (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée), il dit: "Celui qui s'est acquitté le droit que Dieu a institué à son égard, il est généreux". Et on rapporte d'Abou Jahfar Al-Baqir (que la paix soit sur lui), il dit: "Dieu le Tout-puissant a mis l'Aumône à côté de la prière, Il dit (le Tout-puissant): (Accomplissez la prière et acquittez-vous l'Aumône) (2:43). Donc, celui qui a accompli la prière sans l'acquittement de l'Aumône, sa prière n'est pas valide".

L'Aumône est instituée concernant les récoles agricoles en fonction des conditions particulières mentionnées par les jurisconsultes (que Dieu le Tout-puissant les comble de Sa Satisfaction) dans les Guide Pratiques Jurisprudentielles. Parmi ces conditions, la quantité de la récolte soit minimum (847) kg, et au-dessous de cette quantité, l'Aumône n'est pas obligatoire par rapport à la récolte en question. Et si la récolte atteint le taux requis, les 10% sont l'Aumône si le système d'arrosage est naturel tel que l'usage de l'eau de la pluie ou des lacs etc. mais si le système d'arrosage s'appuie sur des machines, le taux de l'Aumône est institué à 5% de la récole.

 

Les bénis effets de l'Aumône:

Nous pouvons déduire à partir des bénits récits précédents de nombreux bénis effets que l'acquittement de l'Aumône:

1- elle fait partie parmi les plus grandes adorations et obéissances à Dieu le Tout-puissant, et elle est instituée de la même manière que la prière;

2- elle attire l'Amour Divin et la Miséricorde Grandiose au profit du serviteur;

3- elle éteigne la Colère du Seigneur, conduit à l'expiation des péchés, constituant un barrage et un protège contre le Feu.

4- C'est une épreuve qui donne au serviteur l'occasion d'y réussir pour ensuite mériter la récompense, puisque sans l'épreuve l'être humain n'aura pas la promotion qui mène à la perfection, et l'épreuve de faire sortir de l'argent ce n'est pas évidente pour l'être humain, mais c'est productive et fructueuse. On rapporte de l'Imam Sadiq (que la paix soit sur lui), il dit: "Dieu le Tout-puissant n'a pas mis les serviteurs en épreuve par une chose plus dure que le fait de sortir de l'argent";

5- elle accroit les faveurs et les maintient;

6- elle met l'argent à l'abri du dommage et de la perte, et l'avare qui refuse de s'acquitter l'Aumône, il perd plus de ce qu'il aurait donné pour l'Aumône de son argent par le dommage, le vol, et le préjudice, puis il perd le bas monde et l'Au-delà.

7- elle anéantit la pauvreté, met l'économie en croissance, épanouit la situation de vie des gens, car si les gens sont pauvres, n'auront pas un pouvoir d'achat, en conséquence, ce manque de pouvoir d'achat affecte négativement le marché, mais s'ils possèdent de l'argent, ce dernier circule; ce qui booste le marché de l'économie de sorte que celui qui s'est acquitté l'Aumône en tire profit. Et cette réalité est conçue par les payeurs d'impôts dans les pays industriels et les banques mondiales, les bailleurs.

Cette parole est valable aussi pour les autres droits établis par la Charia, telle que le Qumus  (le Cinquième),

 

Le fort  avertissement à l'omission de l'acquittement des droits établis par la Charia:

Et si ces bénis récits portant sur les vertus de l'acquittement de l'Aumône ne suffissent pas pour inciter les gens de l'accomplir dûment, alors allons dévoiler les récits qui avertissent fortement ceux qui négligent l'acquittement des droits établis par la Charia. On rapporte de l'Imam Baqir (que la paix soit sur lui): "Nul ne refuse de s'acquitter l'Aumône de son argent sans que Dieu le Tout-puissant en crée un serpent du Feu constringent autour de son cou et dévore sa viande…, c'est la parole de Dieu le Tout-puissant: (Que ceux qui garde avec avarice ce qu'Allah leur donne par Sa Grâce ne compte point cela comme bon pour eux. Au contraire, c'est mauvais pour eux : Au Jour de la Résurrection, ont leur attachera autour du cou de qu'ils ont gardé avec avarice), (03:180). C’est-à-dire ce qu'ils gardent avec avarice par rapport à l'Aumône".

Le Prophète (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée) expulsait un groupe de la mosquée et les privait de la prière à cause de leur refus de l'acquittement des droits établis de leurs argents. On rapporte d'Abou Jahfar Baqir (que la paix soit sur lui), il dit: "Alors que le Prophète (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée) était dans la mosquée, il disait: mets-toi debout quidam! Mets-toi debout quidam! Mets-toi debout quidam! Jusqu'à ce qu'il désignât cinq personnes, il disait: sortez de notre mosquée, vous n'y pas priez alors que vous vous n'acquittez pas l'Aumône".

Et on rapporte de l'Imam Sadiq (que la paix soit sur lui), il dit: "Celui qui a refusé de s'acquitter un carat de l'Aumône, il mourra, s'il veut, étant juive ou chrétien". Dans un autre hadith rapporté de l'Imam Sadiq (que la paix soit sur lui), il dit: "Celui qui a refusé de s'acquitter un carat de l'Aumône, n'est ni croyant, ni musulman, c'est la parole de Dieu le Tout-puissant: "Mon Seigneur! Fais-moi revenir (sur terre)* Afin que je fasse du bien dans ce que je délaissais. Non, c'est simplement une parole qu'il dit. Derrière eux, cependant, il y a une barrière, jusqu'au jour où ils seront ressuscités.

 

Pour que vous aidiez les gens:  

Ô mes chers! Face à ces récits qui s'articlent autour de l'obligation de l'acquittement de l'Aumône, en mettant en exergue ses bénis effets, ainsi que les conséquences néfastes à l'encontre ceux qui refusent de s'en acquitter, l'être humain n'a aucun choix hormis faire preuve d'obéissance à l'endroit de ce devoir. Et il n'est pas nécessaire de la confier à l'Autorité Religieuse, la propriétaire a droit de la distribuer aux pauvres, et besogneux, ou bien de l'investir dans des projets humanitaires qui servent l'intérêt publique, par exemple la construction d'un centre de santé, d'un pont, d'une école, ou d'une centrale de raffinage hydraulique etc. c'est à noter que le descendant du Messager de Dieu (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée) n'a pas droit de prendre l'Aumône de quelqu'un qui n'est pas descendant du Messager de Dieu le Tout-puissant (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée). Mais le contraire est permis.

Et rien n'empêche personne parmi vous d'aider ses parents, ses connaissances qui sont dans le besoin par le biais de l'Aumône, leur rendre heureux, satisfaire à leurs besoins, en même temps accomplissant un devoir grandiose par lequel la fortune augmente, tout en étant à l'abri de tout dommage, sous l'ombre de la Satisfaction de Dieu le Tout-puissant.

Et ce qui nous a poussés d'avoir mis à jour ce débat c'est de vous donner des orientations à l'égard de cette grandiose obéissance à Dieu le Tout-puissant, au moment où on constate la négligence l'omission chez la majeure partie des gens à l'endroit de ce devoir. Donc, c'est notre devoir de vous orienter, vous donner des conseils, et de vous guider. Dieu est le Détenteur Absolu du Succès.       

 

 



[1] - des propos enregistrés sur la chaine de télévision An-Na’îme, le mercredi 2 Cha’baânn 1434 (le 12 juin 2013).

[2] -

[3] - les agriculteurs ont moissonné, mais les magasins de stockage du Ministère du Commerce se sont mis en retard pour récupérer les récoltes sous le magistère du ministre issu de la Coalition de Kurdistan qui fut occupé des réunions gouvernementales à cause des divergences avec le gouvernement central.