• Post on Facebook
  • Twitter
  • pdf
  • Version imprimable
  • save
Les plus populaires

Vivifiez-vous le patriotisme dans vos cœurs et vos intellects

|   |   Temps de lecture : 58
Taille de la police: Decrease font Enlarge font

Au Nom d'Allah le Tout-puissant

Vivifiez-vous le patriotisme dans vos cœurs et vos intellects

Mercredi le 26 Jul-Hijaa 1437

Correspond le 28 septembre 2016

Son Excellence le Référent Religieux Cheikh Mohammad al-Yacoubi (que Dieu le Tout-puissant lui accorde la longévité) a invité le peuple irakien de façon générale, notamment les jeunes au patriotisme, et au dévouement à son égard. Et ceci doit être cristallisé dans les cœurs et les intellects des gens, en faisant face à ceux qui veulent fondre l'esprit national, diviser le pays, ou bien offrir certaines de ces parties à cet Etat ou à l'autre du fait de leur trahison à l'encontre de leur contrée et de leur peuple.

Et Son Eminence a dit lors de son accueil une grande masse composée d'étudiants et d'élèves: nous devons être conscients des tentatives de nous tirer le patriotisme au profit des appartenances et des considérations religieuses, sectaires, ethniques, géographiques et tribales dans le but de supprimer l'identité nationale, jetant la population dans ces conflits marginaux, créant des situations de dispersion, de division et de fragmentation pour qu'ils puissent contrôler facilement le peuple, le conduisant à la concrétisation des intérêts personnels de ceux leaders de guerres, ainsi qu'à la réalisation des objectifs de leurs chefs qui vont à l'encontre de l'intérêt du peuple et du pays.

Certes nous sommes des religieux, mais nous ne voyons pas que l'appartenance  religieuse, théologique, et ethnique peut annuler l'appartenance nationale. Car, la religion ne se met debout guère hormis dans un pays qui l'abrite en lui accordant ce dont elle a besoin tout en la protégeant comme le cas du Message de l'islam éternel, lorsque, au début, les musulmans n'avaient pas de patrie, étaient un petit clan affaibli, faible, châtié et privé "et Rappelez-vous quand vous étiez peu nombreux, opprimés sur terre, craignant de vous faire enlever par des gens. Il vous donna asile, vous renforça de Son Secours e vous attribua de bonnes choses afin que vous soyez reconnaissants" (08:26). Et lorsque le Prophète (que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée) s'exilait à Yathrib, qui est devenu la patrie de l'islam en changeant de nom, appelée Médine (la ville du Messager de Dieu, que Dieu prie sur lui et sa sainte famille purifiée), elle abritait l'Etat et l'entité de l'Islam, s'élargissant ses horizons vers la Péninsule Arabique, ensuite vers l'Est et l'Ouest. Donc, l'appartenance nationale n'est pas contradictoire avec la religion, par contre elle renforce la religion et la cristallise, et nous en trouvons l'illustration dans des récits, on rapporte de l'Emir des croyants (que la paix soit sur lui) ''Les pays sont construits par le patriotisme"[1]. On rapporte de lui également (que la paix soit sur lui): "Le patriotisme fait partie de l'honneur de l'homme"[2]. Et Il dit dans le Safînat-il- Bihâr: on rapporte: "Le patriotisme fait parmi de la foi"[3].

Alors, regardez-vous comment il fond celui qui n'a pas de patrie, et comment son identité est déchirée, et le déchirement de son identité, la recrudescence de sa nature, et son impartialité à cause du manque de valeurs et de principes résultent de son manque de patriotisme et de dévouement à la patrie

Et cet ordre naturel anime l'essence l'animal dénué de l'intellect, donc cela doit être encore plus enraciné chez l'être humain doté de l'intellect et de raison. Par exemple, les poissons qui vivent dans le nord de l'Océan atlantique voyagent de milliers de kilomètres jusqu’au nord de l'Océan Atlantique, ils s'y couplent, puis donnant naissance à des poissons avant de mourir, ensuite ces derniers, les nouveau-nés retournent au bercail par la même voie acheminée par leurs parents, malgré qu'ils n'y connaissent rien, et ils n'ont même pas vu leurs parents.

Un commerçant de blé m'a rapporté qu'il a trouvé un type de blé appelé (avoine cultivée) donné aux pigeons comme nourriture dans un pays dans lequel on le cultive, et le prix sur le marché était à 2000 dinars pour le kilo, et certains commerçants ont trouvé une autre forme du même type de blé dans d'autres pays voisins mis sur le marché à 1000 dinars, et ils en ont importé une quantité dans le but de faire bénéfice abondante, mais le surprise est que les pigeons ont refusé de manger ce blé importé, et il n'ont accepté que ce blé cultivé dans leurs contrées.

Et je tire de cette anecdote un conseil et une leçon, à l'occurrence le patriotisme et l'appartenance et le dévouement à la patrie, alors les leaders de ce pays, particulièrement ceux qui jouissent d'autres nationalités ne sont pas dévoués à leur patrie.



[1]- Tuhfat-ul-Uqul: 207, et Bihâr al-Anwâr: 75/45.

[2]- Kanz-ul-Fawâ'id lil-Karâjakî, p. 34, et Bihâr al-Anwâr: 71/264.

 

[3]- Amal-ul-Amal: 11/1, et al-Anwâr An-Nahmâniya: 2/170.